Alimentation et nutrition

Le glutamate de mono-soduim est-il nocif pour le corps humain? quels problèmes cela crée-t-il?

Par: Robert Shmerling, M.D.

This just in: Un nouveau mythe de la santé a pris d'assaut le pays.

J'exagère peut-être un peu. Après tout, les engouements pour la santé, en particulier pour les régimes amaigrissants, se succèdent depuis des décennies. Certains sont plus dignes que d'autres. Par exemple, je suis impressionné par les preuves montrant que le régime méditerranéen est une option saine. Comme chacun de nous est différent, le "régime idéal" peut ne pas être le même pour chaque personne. Mais l'intérêt et l'enthousiasme suscités par le mouvement des aliments sans gluten au cours des dernières années ont été remarquables. Il y a quelques années à peine, relativement peu de gens avaient entendu parler du gluten. Et ce n’est certainement pas le «mouvement alimentaire» qu’il est devenu récemment.

Si vous envisagez de limiter votre consommation de gluten, vous n'êtes certainement pas seul. Mais la question est la suivante: la restriction du gluten que vous mangez améliorera-t-elle votre santé? Et cela vous aidera-t-il à se sentir mieux? C'est attrayant de le penser.

7 réponses

Le lien suivant donne une information favorable sur l'agent aromatisant familier MSG, connu sous le nom d'Ajinomoto après le nom de la société japonaise, le nom "Aji no moto" se traduit par "essence du goût".

Le "complexe de symptômes MSG" a été appelé à l'origine "Syndrome du restaurant chinois" lorsque Robert Ho Man Kwok a signalé les symptômes de patients ayant consommé de la cuisine américano-chinoise. Kwok a suggéré plusieurs raisons possibles derrière les symptômes de ces sujets, notamment: l'alcool de cuisson au vin, la teneur en sodium ou l'assaisonnement du MSG. En dépit de ces autres suggestions, le MSG est devenu la priorité et les symptômes décrits ont été associés à cet additif alimentaire depuis.

Plusieurs études ont été menées sur un lien anecdotique entre MSG et l'asthme. Les preuves actuelles ne supportent aucune association causale. Étant donné que les glutamates sont d'importants neurotransmetteurs dans le cerveau humain et jouent un rôle clé dans l'apprentissage et la mémoire, les neurologues étudient en ce moment les éventuels effets secondaires du MSG dans les aliments.

Dans la version de 2004 de son livre On Food and Cooking, un amateur d’aliments et auteur Harold McGee déclare qu ’« après de nombreuses études, les toxicologues ont conclu que le MSG était un ingrédient inoffensif pour la plupart des gens, même en grande quantité.

D'autre part, si vous examinez la maladie cœliaque chez les enfants et les adultes (informations distinctes), vous constaterez qu'il y a beaucoup de personnes qui ne tolèrent pas le gluten et qui s'affaiblissent à cause de l'absorption des nutriments dans l'intestin grêle. Des tests élaborés, y compris une biopsie du tissu intestinal, sont prescrits pour confirmer et prendre le traitement et la prévention (sevrage du blé, de l'avoine, etc. avec du gluten naturel et des formes artificielles dans les aliments rapides).

"La maladie cœliaque est une maladie qui endommage la muqueuse de l’intestin grêle et l’empêche d’absorber des éléments essentiels à la santé. Des dommages sont dus à une réaction à la consommation de gluten, présent dans le blé, l’orge, le seigle, et éventuellement de l'avoine ..

Ces dommages affectent la capacité d'absorber correctement les nutriments. Une personne devient mal nourrie, peu importe la quantité de nourriture qu’elle mange.

La maladie peut se développer à tout moment de la vie, de la petite enfance à la fin de l'âge adulte.

Les personnes dont un membre de la famille est atteint de la maladie coeliaque risquent davantage de développer la maladie. Le trouble est le plus fréquent chez les Caucasiens et les personnes d'ascendance européenne. Les femmes sont plus touchées que les hommes.

La maladie cœliaque ne peut être guérie. Cependant, vos symptômes disparaîtront et les villosités de la muqueuse de l'intestin guériront si vous suivez un régime sans gluten qui dure toute la vie. Ne consommez pas d'aliments, de boissons et de médicaments contenant du blé, de l'orge, du seigle et éventuellement de l'avoine.

Lorsque vous recevez un diagnostic, demandez l'aide d'un diététicien spécialisé dans la maladie cœliaque et le régime sans gluten. Un groupe de soutien peut également vous aider à faire face à la maladie et à votre régime alimentaire.

Suivre un régime sans gluten guérit les dommages aux intestins et prévient les dommages ultérieurs. Cette guérison survient le plus souvent entre 3 et 6 mois chez les enfants, mais elle peut durer 2 à 3 ans chez les adultes.

Le "complexe de symptômes MSG" a été appelé à l'origine "Syndrome du restaurant chinois" lorsque Robert Ho Man Kwok a signalé les symptômes de patients ayant consommé de la cuisine américano-chinoise. Kwok a suggéré plusieurs raisons possibles derrière les symptômes de ces sujets, notamment: l'alcool de cuisson au vin, la teneur en sodium ou l'assaisonnement du MSG. En dépit de ces autres suggestions, le MSG est devenu la priorité et les symptômes décrits ont été associés à cet additif alimentaire depuis. Des préoccupations anecdotiques ont été soulevées et des hypothèses ont été émises, selon lesquelles le GMS pourrait être associé aux migraines, aux allergies alimentaires chez les enfants, à l'obésité et à l'hyperactivité chez les enfants. Un rapport de la Fédération des sociétés américaines pour la biologie expérimentale (FASEB), rédigé en 1995 pour le compte de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, concluait que le MSG était sans danger pour la plupart des gens lorsqu'il était "consommé à des niveaux habituels". Toutefois, il a également indiqué que, sur la base de rapports anecdotiques, certaines personnes pourraient présenter une intolérance au MSG entraînant un "complexe de symptômes MSG" et / ou une aggravation des symptômes asthmatiques. Des recherches ultérieures ont montré que, même si de fortes doses de MSG administrées sans aliments peuvent provoquer plus de symptômes qu'un placebo chez les individus qui pensent réagir négativement au MSG, la fréquence des réponses était faible et les réponses rapportées étaient incohérentes, non reproductibles et non reproductibles. observée lorsque MSG a été administré avec de la nourriture. Aucune association statistique n'a été démontrée dans des conditions contrôlées, même dans des études avec des personnes convaincues de leur sensibilité. Un contrôle expérimental en double aveugle contrôlé par placebo (DBPC) et l’application en gélules en raison du fort et unique goût des glutamates sont pris en compte adéquatement pour contrôler les biais expérimentaux. Dans une étude réalisée par Tarasoff et Kelly (1993), on a administré 5 g de MSG à 71 participants à jeun, puis leur a offert un petit-déjeuner standard. Il n’ya eu qu’une réaction, c’est au placebo chez un individu auto-identifié sensible au MSG. Dans une étude différente réalisée par Geha et al. (2000), ils ont testé la réaction de 130 sujets ayant signalé une sensibilité au MSG. Plusieurs essais avec DBPC ont été réalisés et seuls les sujets présentant au moins deux symptômes ont été traités. Seules deux personnes sur l’ensemble de l’étude ont répondu aux quatre défis. En raison de cette faible prévalence, les chercheurs ont conclu que la réponse au MSG n’était pas reproductible. Des études supplémentaires portant sur le fait que le MSG soit à l’origine de l’obésité ont donné des résultats mitigés. Plusieurs études ont été menées sur un lien anecdotique entre MSG et l'asthme. Les preuves actuelles ne supportent aucune association causale. Étant donné que les glutamates sont des neurotransmetteurs importants dans le cerveau humain, jouant un rôle clé dans l'apprentissage et la mémoire, les neurologues étudient en ce moment les éventuels effets secondaires du MSG sur les aliments, mais aucune étude concluante ne dit qu'il existe des liens.

Qu'est-ce que le gluten?

Le gluten est une protéine présente dans de nombreuses céréales, notamment le blé, l'orge et le seigle. Il est courant dans les aliments tels que le pain, les pâtes, les pizzas et les céréales. Le gluten ne fournit pas de nutriments essentiels. Les personnes atteintes de la maladie coeliaque ont une réaction immunitaire qui est déclenchée par la consommation de gluten. Ils développent une inflammation et des lésions dans le tractus intestinal et d'autres parties du corps lorsqu'ils mangent des aliments contenant du gluten. Les estimations actuelles suggèrent que jusqu'à 1% de la population est atteinte de cette maladie. Un régime sans gluten est nécessaire pour éliminer l'inflammation et les symptômes. Les épiceries et les restaurants offrent maintenant des options sans gluten qui rivalisent en qualité et en goût avec les aliments classiques. Il y a quelques années à peine, il était beaucoup plus difficile de suivre un régime sans gluten.

Alors, peut-être ne devrait-il pas être surprenant que les gens adoptent le mantra sans gluten. Et l'embrasser qu'ils ont. Selon un sondage du Centre national de recherche Consumer Reports, 63% des Américains pensent qu'un régime sans gluten pourrait améliorer leur santé mentale ou physique. Et près d'un tiers des Américains le réduisent dans l'espoir d'améliorer leur santé ou de prévenir les maladies.

Est-ce vraiment un mythe?

Pour appeler quelque chose un mythe, il est important de définir le terme. Ma définition non scientifique du mythe de la santé nécessite la plupart des éléments suivants:

  • Beaucoup de gens le croient.
  • Il n’existe pas de preuves scientifiques convaincantes. Trois des autres mythes populaires sur la santé comprennent:

  • La possibilité que cela puisse réellement vous nuire
  • Un motif de profit (par ceux qui promeuvent le mythe)
  • L'appui des célébrités

De cette définition, l'idée qu'un régime sans gluten améliorera la santé est un mythe certifiable pour la santé de la plupart des gens.

Qu'est ce que le gluten?


Le gluten est une famille de protéines présentes dans les céréales telles que le blé, le seigle, l'épeautre et l'orge.

Parmi les céréales contenant du gluten, le blé est de loin le plus couramment consommé.

La gluten et la gliadine sont les deux principales protéines du gluten. La gliadine est responsable de la plupart des effets négatifs sur la santé (1, 2).

Lorsque la farine est mélangée à de l’eau, les protéines du gluten forment un réseau collant qui a la consistance d’une colle.

Cette propriété semblable à la colle rend la pâte élastique et donne au pain la capacité de lever une fois cuit au four. Il fournit également une texture moelleuse et satisfaisante (3, 4).

Fait intéressant, le nom glu-ten est dérivé de cette propriété semblable à la colle de la pâte humide.

Résultat final: Le gluten est une famille de protéines présentes dans les céréales telles que le blé, l'épeautre, le seigle et l'orge. La gliadine et la glutenine sont les deux principales protéines du gluten.

Vous pourriez perdre des nutriments essentiels

Bien que le gluten en lui-même ne présente pas d'avantages nutritionnels uniques, les grains entiers contenant la protéine en contiennent souvent. Les produits contenant du blé, comme le pain en sandwich et les céréales, sont enrichis en vitamines B et en fer. Mais de nombreux aliments sans gluten ne le sont pas. Ce qui signifie que, pour les personnes qui consomment des céréales, des sandwiches et des pâtes, le blé est la chose la plus nutritive qu'ils mangent toute la journée.

Andrew James Pierce, MS, RD, CSCS, nutritionniste interne pour l'application SugarChecked, avertit que les régimes traditionnels sans gluten reposent souvent sur des amidons hautement transformés et pauvres en nutriments, tels que les farines de riz blanc, de pomme de terre et de tapioca. Beaucoup de ces aliments sont beaucoup moins riches en fibres et ne sont généralement pas enrichis en vitamines B ou en fer, contrairement aux produits à base de farine de blé. "Il n'est certainement pas impossible de satisfaire les besoins en fibres et autres éléments nutritifs d'un régime sans gluten. Il faut simplement faire preuve d'une plus grande diligence."

La diligence peut prendre la forme de légumineuses riches en vitamines B, de fromage cottage riche en calcium, de dinde riche en fer et d'une pléthore de fruits et légumes riches en vitamines.

Qui devrait éviter le gluten?

Il y a au moins un peu de vérité à l'idée que le gluten peut être nocif. Comme mentionné précédemment, les personnes atteintes de la maladie cœliaque évitent la maladie et se portent beaucoup mieux si elles suivent un régime sans gluten. Pour eux, un régime sans gluten n’est rien d’essentiel.

Et puis il y a des gens décrits comme "sensibles au gluten". Leurs tests de dépistage de la maladie cœliaque sont négatifs (normaux) et pourtant, ils présentent des symptômes (notamment ballonnements, diarrhée ou douleurs abdominales crampes) chaque fois qu'ils consomment des aliments contenant du gluten. L'allergie au blé est l'une des causes pouvant être diagnostiquée par des tests cutanés. Mais pour beaucoup, le diagnostic reste incertain. Certains ont commencé à appeler cette «hypersensibilité au gluten non coeliaque» une maladie mal définie sur laquelle nous avons beaucoup à apprendre.

Éviter le gluten est logique pour les personnes atteintes de maladie cœliaque, d'allergie au blé ou qui se sentent mal lorsqu'elles consomment du gluten.

Maladie coeliaque

La maladie coeliaque est une maladie auto-immune inflammatoire causée à la fois par des facteurs génétiques et environnementaux. Il touche environ 1% de la population mondiale.

Cependant, dans des pays comme la Finlande, le Mexique et des populations spécifiques d'Afrique du Nord, la prévalence serait beaucoup plus élevée - d'environ 2 à 5% (5, 6).

Il s’agit d’une maladie chronique associée à la consommation de céréales contenant du gluten chez les personnes sensibles. Bien que la maladie cœliaque touche de nombreux systèmes dans votre corps, elle est considérée comme un trouble inflammatoire de l’intestin grêle.

L'ingestion de ces grains chez les personnes atteintes de la maladie coeliaque provoque des lésions aux entérocytes, cellules qui tapissent votre intestin grêle. Cela entraîne des lésions intestinales, une malabsorption des nutriments et des symptômes tels que la perte de poids et la diarrhée (7).

L'anémie, l'ostéoporose, des troubles neurologiques et des maladies de la peau, telles que la dermatite, sont d'autres symptômes ou manifestations de la maladie coeliaque. Néanmoins, de nombreuses personnes atteintes de la maladie coeliaque peuvent ne présenter aucun symptôme (8, 9).

La maladie est diagnostiquée par biopsie intestinale - contre> 9).

Le gluten est-il mauvais?

Le gluten n'est que mauvais pour certaines personnes. Ces personnes sont sensibles au gluten ou intolérantes au gluten, ce qui signifie que leur corps produit une réponse immunitaire anormale lors de la décomposition du gluten lors de la digestion. Environ 18 millions d'Américains ont une sensibilité au gluten, selon la National Foundation for Celiac Awareness.

La forme la plus connue de l'intolérance au gluten est la maladie cœliaque, qui touche une personne sur 141 aux États-Unis, selon le département américain de la santé et des services sociaux. Quand une personne souffrant de la maladie cœliaque consomme du gluten, cela déclenche une réponse immunitaire qui endommage les intestins, ce qui l’empêche d’absorber les nutriments essentiels.

Le trouble gastro-intestinal chronique appelé syndrome du côlon irritable (SCI) est un autre trouble affecté par le gluten. Selon un article publié dans la revue Gastroenterology & Hepatology, l'IBS affecte 7 à 20% des adultes aux États-Unis. Chong a expliqué que les grains de gluten sont riches en amidons et en sucres pouvant être facilement fermentés par les bactéries intestinales. Cela peut provoquer des ballonnements, des crampes et / ou de la diarrhée.

L'allergie au blé est un type d'allergie rare qui se caractérise par des réactions cutanées, respiratoires ou gastro-intestinales aux allergènes du blé, mais qui n'est pas nécessairement causée par le gluten. Selon l'American College of Allergy, Asthma and Immunology, 65% des enfants souffrant d'une allergie au blé la devancent à l'âge de 12 ans.

Récemment, les scientifiques ont pris conscience d'une autre forme d'intolérance potentielle appelée sensibilité au gluten non coeliaque. Après avoir consommé du gluten, les patients sensibles au gluten peuvent présenter de nombreux symptômes de la maladie cœliaque, tels que diarrhée, fatigue et douleurs articulaires, mais ne semblent pas avoir d’intestin abîmé. Ces symptômes peuvent être dus à une mauvaise digestion ou à un effet placebo. Selon une étude menée en 2015, le SNC semble être plus fréquent chez les femmes et les jeunes adultes. L'étude s'interroge également sur le pourcentage réel de patients atteints de cette maladie dans la population, car de nombreux patients semblent diagnostiquer et se soigner eux-mêmes sans régime sans gluten sans consulter leur médecin.

Problèmes avec le gluten

La plupart des gens tolèrent très bien le gluten.

Cependant, cela peut causer des problèmes aux personnes souffrant de certains problèmes de santé.

Cela inclut la maladie cœliaque, la sensibilité au gluten, l’allergie au blé et certaines autres maladies (5, 6).

Qu'en est-il de tout le monde?

Il n’existe aucune preuve convaincante qu’un régime sans gluten améliorera la santé si vous n’avez pas la maladie cœliaque. La même chose est vraie si vous pouvez manger du gluten sans problème. Bien sûr, les recherches futures pourraient changer cela. Nous pourrions un jour apprendre qu’au moins certaines personnes sans maladie cœliaque ni symptômes de maladie intestinale feraient mieux d’éviter le gluten.

Concepts généraux

Le gluten (ou gluten) est un mélange d’acides aminés protéiques, d’enzymes et de divers peptides, qui confère du gluten et de la splendeur aux produits à base de farine et à la pâte. Tout le monde devait travailler avec le test: l'étirer, le déployer.

Cela est dû à l'action du gluten - un composant de la farine de blé normale. En outre, le gluten associé à la levure donne au test la capacité de monter et d'être aéré.

Ajoutée à la farine d’eau, cette substance permet d’obtenir la forme du test.

La quantité de gluten détermine le niveau de qualité de la farine: plus sa teneur est élevée, plus la qualité de la farine est précieuse, car le gluten détermine en grande partie les qualités boulangères de la farine et, par conséquent, le goût et la qualité des produits finis.

    méthionine - amino ac>

Le gluten est une protéine de haut poids moléculaire stockée dans les graines de céréales, en particulier le blé, l'orge, le seigle et l'avoine.

Ce sont les composants originaux contenant cette protéine, mais en transformant ces céréales, par exemple en farine, la liste des produits contenant du gluten est fortement augmentée.

Les propriétés physiques du gluten sont une masse solide collante, élastique, de couleur grisâtre (lorsqu'elle est mélangée avec de l'eau), sans goût ni odeur.

Afin d’ajouter cette protéine à d’autres produits afin d’améliorer leurs paramètres physico-chimiques, elle est d’abord isolée des cultures contenant cette protéine, puis mélangée à de l’eau et directement introduite dans une variété de produits.

Le gluten peut être trouvé à la fois dans les produits de base et dans les produits semi-finis et autres produits inattendus.

Produits contenant du gluten:

Comme vous pouvez le constater, il est plus facile de nommer des produits ne contenant pas de gluten, car cette protéine est fermement ancrée dans l'utilisation de l'industrie alimentaire. En outre, en plus des produits du magasin, "cacher" le gluten peut même dans une pharmacie dans divers médicaments et vitamines.

En tant que stabilisant, il est utilisé même dans les baumes pour les cheveux et le mascara. Mais une personne en bonne santé et rien à soupçonner partout de traces de gluten, jusqu’à ce qu’elle soit confrontée à certains problèmes.

Vous pourriez gagner des nutriments essentiels

Dire que la science est déroutante est un euphémisme. Selon certaines études, si vous évitiez le gluten, vous perdriez des nutriments essentiels, d'autres ont découvert que les patients atteints de la maladie cœliaque ayant suivi un régime sans gluten consommaient en réalité plus de calcium, de magnésium, de phosphate, de zinc, de folate et de vitamine C, alors que les autres vitamines et minéraux ainsi que les fibres étaient équivalents. Encore une autre étude a évalué l'apport en nutriments des enfants atteints de la maladie cœliaque et celui des enfants non sensibles au gluten. Ils ont constaté que les enfants atteints de maladie coeliaque (qui suivaient un régime sans gluten) consommaient plus de calcium, de vitamine B6, de vitamine B12 et beaucoup plus de zinc.

Allergie au blé

L'allergie au blé est plus fréquente chez les enfants mais peut également toucher les adultes. Les personnes allergiques au blé ont une réponse immunitaire anormale à des protéines spécifiques du blé et des produits à base de blé (4).

Les symptômes peuvent aller de la nausée légère à l'anaphylaxie grave mettant la vie en danger, réaction allergique pouvant entraîner des difficultés respiratoires, après l'ingestion de blé ou l'inhalation de farine de blé.

L’allergie au blé est différente de la maladie coeliaque et il est possible que les deux affections soient atteintes.

Les allergies au blé sont généralement diagnostiquées par des allergologues utilisant des tests sanguins ou des prélèvements cutanés.

Les effets d'aller sans gluten

En cas d'intolérance au gluten, les médecins recommandent généralement un régime sans gluten. Les patients doivent éviter de manger des aliments et des ingrédients contenant du gluten, notamment du pain, de la bière, des frites, des pâtes, de la vinaigrette, de la sauce soja et même certaines soupes (sauf indication contraire "sans gluten"). Selon la US Food and Drug Administration, les produits alimentaires doivent contenir moins de 20 ppm de gluten pour être étiquetés sans gluten.

Au cours des dernières années, de nombreuses personnes sans intolérance au gluten ont suivi un régime sans gluten. En fait, selon la clinique Mayo, 80% des personnes qui suivent un régime sans gluten ne reçoivent pas de diagnostic de maladie cœliaque. Les experts s'inquiètent cependant du fait que suivre ces régimes sans en avoir explicitement besoin pourrait nuire à la santé de la personne, car les aliments sans gluten manquent souvent de nutriments. Le docteur Refaat Hegazi, directeur médical chez Abbott's Adult Nutrition, affirme que le fait de ne pas consommer de gluten peut affecter le corps de nombreuses manières.

Premièrement, cela peut affecter la perte de poids. Les restrictions alimentaires associées à un mode de vie sans gluten peuvent aider certaines personnes à perdre du poids, en particulier lorsque les féculents sont remplacés par des options plus saines, comme le quinoa, qui ne contient pas de gluten. "Mais cela peut aussi se retourner contre vous: la consommation d'aliments sans gluten trop" sains "peut entraîner un gain de poids", a déclaré Hegazi. Les fabricants de produits alimentaires incluent souvent des matières grasses ou du sucre supplémentaires pour donner plus de goût aux produits sans gluten, ce qui augmente le nombre de calories du produit et trompe parfois ceux qui utilisent le régime pour contrôler leur tour de taille.

Deuxièmement, l'absence de gluten peut entraîner des carences nutritionnelles. De nombreux grains entiers sont riches en vitamines et en minéraux, comme les vitamines B et D, le fer et les fibres. "Que vous deviez être sans gluten, comme prescrit par un médecin, ou que vous choisissiez de réduire votre consommation pour des raisons personnelles, un régime alimentaire sans gluten est faisable s'il est suivi à la lettre", a déclaré Hegazi.

Troisièmement, certaines recherches suggèrent qu'un régime sans gluten peut également affecter la fonction cognitive. Parce que le gluten et les glucides vont de pair, le fait de ne pas consommer de gluten peut aussi vouloir dire réduire les glucides. Une étude, qui a suscité de nombreuses discussions, suggère qu'une élévation du taux de sucre dans le sang pourrait avoir un impact négatif sur la structure du cerveau et serait liée au déclin cognitif et au développement de la maladie d'Alzheimer. "En outre, des études suggèrent qu'un apport élevé en glucides est également lié à une glycémie élevée et à une inflammation. Ainsi, réduire le gluten et les glucides de votre menu personnel peut favoriser la cognition à mesure que vous vieillissez. Cependant, il faut approfondir les recherches pour comprendre l'impact du gluten sur votre cerveau ", a déclaré Hegazi.

Quatrièmement, le fait de ne pas consommer de gluten peut améliorer la digestion, réduire les ballonnements et la diarrhée, entre autres symptômes souvent associés à la sensibilité. Une digestion améliorée associée à un mode de vie sans gluten peut également soulager les symptômes associés à d'autres troubles intestinaux tels que l'intolérance au lactose.

Reportage supplémentaire par Rachel Ross, contributrice de Live Science.

Alors, pourquoi les régimes sans gluten sont-ils si populaires?

Je soupçonne que la popularité est liée à une combinaison de facteurs, notamment:

  • Intuition - Cela semble juste être une bonne idée.
  • Logique - Si le gluten est mauvais pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque, c'est peut-être mauvais pour moi.
  • Approbation des célébrités - Si quelqu'un que j'admire encourage à éliminer le gluten, je devrais peut-être essayer.
  • Anecdote - Les témoignages peuvent être puissants. Il est difficile d’ignorer qu’on entend une personne présentant des symptômes gênants qui ont finalement disparu après avoir éliminé le gluten.
  • Marketing - Ne sous-estimez jamais le pouvoir de persuasion. Ceux qui vendent des produits sans gluten ou des livres sur les régimes sans gluten peuvent être convaincants, même s’il n’ya que peu de données scientifiques à l'appui.

Maladie coeliaque

La maladie cœliaque, également appelée maladie cœliaque, est la forme d'intolérance au gluten la plus grave. Il concerne environ 0,7 à 1% de la population (7).

C'est une maladie auto-immune et implique que le corps traite le gluten comme un envahisseur étranger. Le système immunitaire attaque le gluten, ainsi que la muqueuse de l'intestin (8).

Cela endommage la paroi intestinale et peut entraîner des carences nutritionnelles, une anémie, des problèmes digestifs graves et un risque accru de nombreuses maladies (9).

Les symptômes les plus courants de la maladie coeliaque sont les suivants: inconfort digestif, lésion tissulaire de l'intestin grêle, ballonnements, diarrhée, constipation, maux de tête, fatigue, éruptions cutanées, dépression, perte de poids et selles malodorantes (10, 11).

Cependant, certaines personnes atteintes de la maladie coeliaque ne présentent pas de symptômes digestifs, mais peuvent présenter d'autres symptômes tels que la fatigue ou l'anémie (12, 13).

Pour cette raison, la maladie coeliaque peut être très difficile à diagnostiquer. En fait, jusqu'à 80% des personnes atteintes de la maladie cœliaque ne savent pas qu'elles en sont atteintes (7, 14).

Résultat final: La maladie cœliaque est une maladie auto-immune qui fait que le corps attaque le gluten dans le système digestif. Cela peut provoquer des troubles digestifs graves et d'autres problèmes de santé.

Pourquoi le gluten est-il nocif pour le corps?

Malgré toutes ses propriétés utiles, les nutritionnistes et les experts ont récemment reconnu le gluten comme étant nocif pour l'homme. Sur les étendues de notre patrie, ce sujet commence seulement à prendre de l'ampleur, contrairement aux États-Unis ou à l'Europe, où pratiquement chaque produit affiche un autocollant "sans gluten".

Les hypothèses sur les dangers de cette protéine ont commencé après l'enregistrement de cas d'intolérance à l'estomac de certaines personnes.

Il s'avère que leur corps a commencé à percevoir cette protéine comme une chose étrangère et à produire des anticorps. Les parois de l'intestin humain sont tapissées de nombreuses villosités qui endommagent le gluten dans ce cas.

Les vorsels jouent un rôle important dans l'absorption et la digestibilité des nutriments provenant des aliments. Ainsi, si leur fonction est altérée, les forces immunitaires du corps diminuent et les toxines entrant dans le sang ne subissent pas une détoxification suffisante.

Les scientifiques pensent également que le gluten affecte négativement le cerveau, provoquant des maladies nerveuses: sclérose en plaques, maladie d'Alzheimer, autisme, etc.

Les principales raisons pour lesquelles les gens n'utilisent pas de gluten sont l'intolérance individuelle, les allergies et l'hypersensibilité à cette protéine.

L'une des principales raisons est la maladie coeliaque. Il s'agit d'une intolérance extrême au gluten, qui est généralement détectée pendant la période infantile, lorsque le premier leurre est introduit sous forme de bouillie de semoule ou d'avoine. Dans ce cas, l'ingestion de cette protéine peut provoquer de graves conséquences.

La maladie appartient à la catégorie des auto-immunes et héréditaires. Cette maladie était suspectée depuis longtemps et s'appelait "infantilisme intestinal". Chez les enfants, il se manifeste par l'épuisement, la diarrhée, l'anémie et le retard de développement.

Malheureusement, ce diagnostic dure toute la vie et ces personnes doivent donc contrôler leur nourriture toute leur vie. Bien que le fait que la maladie ne soit pas si commune soit heureux, ce n'est que 1% de la population.

En raison de la pénétration de gluten dans le sang, des allergies peuvent se développer. Dans ce cas, le gluten agit comme un allergène et non comme un objet non identifié.

Les symptômes ressemblent aux allergies normales et ils sont présents principalement chez les enfants (ils disparaissent avec l'âge). Élimine le régime d'allergie sans gluten.

L’hypersensibilité n’est pas aussi prononcée que la maladie coeliaque ou l’allergie, mais elle a également des conséquences désagréables sous forme de faiblesse, de ballonnements, de mauvaises selles, etc.

Au fil du temps, non seulement le corps ne s’adapte pas à la protéine étrangère (ne s’applique pas aux allergies de l’enfant), mais il commence également à la percevoir encore plus mal. Ceci s'applique aux personnes dont l'âge a dépassé 40 ans.

Les scientifiques ont constaté qu'après quarante ans, la sensibilité d'une personne à ce composant et à son risque de maladie augmente également.

À partir de cet âge, les médecins vous recommandent d’exclure progressivement ces aliments du régime, que vous soyez allergique, sensible ou non.

Vous pourriez avoir un estomac plus calme et plus heureux

Meilleure digestion. Les régimes sans gluten sont synonymes de cet avantage. Beaucoup de personnes qui vont sans gluten ont moins de douleurs abdominales, de ballonnements, de constipation ou de diarrhée. Que vous croyiez aux régimes sans gluten ou non, il est scientifiquement prouvé que parmi tous les glucides, les grains entiers sont les plus difficiles à digérer. Certains citent la présence d'acide phytique (qui bloque l'absorption des minéraux), d'inhibiteurs d'enzymes (catalyseurs de la digestion), de disaccharides (sucres doubles difficiles à digérer) et du fait que les céréales n'étaient pas censées être ingérées.

Margaret Romero NP-C, infirmière praticienne intégratrice, constate que la plupart des symptômes d'estomac de ses patients s'améliorent avec un régime sans gluten, même s'ils ne souffrent pas de maladie cœliaque. "Si un patient ne présente aucun signe ni symptôme, je ne lui impose pas de régime sans gluten. Toutefois, même des symptômes mineurs, tels qu'un peu de gaz ou des ballonnements ou une diarrhée / constipation persistante, ont plus de chances d'être atténués régime alimentaire gratuit ", dit Romero.

Sensibilité au gluten non coeliaque

Une grande population de personnes fait état de symptômes après avoir mangé du gluten, même si elles n’ont pas la maladie cœliaque ni une allergie au blé (10).

La sensibilité au gluten non coeliaque est diagnostiquée lorsqu'une personne ne présente pas l'une des affections ci-dessus tout en présentant des symptômes intestinaux et d'autres symptômes - tels que maux de tête, fatigue et douleurs articulaires - lorsqu'elle consomme du gluten (11).

La maladie cœliaque et l'allergie au blé doivent être exclues pour diagnostiquer la maladie, car les symptômes se chevauchent dans toutes ces conditions.

À l'instar des personnes atteintes de la maladie cœliaque ou allergiques au blé, les personnes atteintes de NSGS signalent une amélioration des symptômes après un régime sans gluten.

L’intolérance au gluten fait référence à la maladie coeliaque, à l’allergie au blé et à la NCGS. Bien que certains symptômes se chevauchent, ces conditions présentent des différences significatives.

Quel est l'inconvénient?

En fait, toute intervention sanitaire comporte des risques. L'élimination du gluten ne fait pas exception. Avant d'acheter dans la vie sans gluten, méfiez-vous de l'acheteur! Cela peut ne pas aider, peut causer des problèmes et cela vous coûtera probablement plus cher.

D'après l'enquête menée par Consumer Reports, de nombreux utilisateurs estimaient que les régimes sans gluten étaient plus nutritifs et contenaient plus de minéraux et de vitamines que les aliments conventionnels, mais l'inverse est souvent vrai. Les aliments sans gluten sont généralement moins enrichis en acide folique, en fer et en d'autres nutriments que les aliments ordinaires contenant du gluten. Et les aliments sans gluten ont tendance à avoir plus de sucre et de gras. Plusieurs études ont révélé une tendance à la prise de poids et à l'obésité chez les personnes qui suivent un régime sans gluten (y compris celles atteintes de la maladie coeliaque).

Pendant ce temps, les aliments sans gluten ont tendance à être plus chers que les aliments conventionnels. Cela me rappelle l'option des aliments biologiques: les gens sont souvent disposés à payer plus cher pour des aliments qu'ils pensent plus sains. Le problème est qu’il n’ya que peu ou pas de preuves que ces aliments sont réellement meilleurs pour vous.

Sensibilité au gluten non coeliaque

De nombreuses personnes ne sont pas testées positives à la maladie cœliaque, mais réagissent toujours négativement au gluten.

Cette condition est appelée sensibilité au gluten non coeliaque.

On ne sait pas pour le moment combien de personnes sont atteintes de cette maladie, mais on estime qu’elle se situe entre 0,5 et 13% (15).

Les symptômes de la sensibilité au gluten comprennent la diarrhée, les douleurs abdominales, la fatigue, les ballonnements et la dépression.

Il n'existe pas de définition claire de la sensibilité au gluten non coeliaque, mais le diagnostic est posé lorsqu'un patient réagit négativement au gluten, mais la maladie et les allergies coeliaques ont été exclues (16, 17, 18, 19).

Cependant, certains experts estiment que ce n'est pas une condition réelle. Ils pensent que les effets indésirables sont imaginaires ou causés par des substances autres que le gluten.

Une étude a porté sur près de 400 personnes présentant une intolérance au gluten auto-diagnostiquée et a cherché à déterminer si elles avaient amélioré leur régime sans gluten (20).

Les résultats ont montré que seulement 26 personnes avaient la maladie coeliaque, alors que 2 avaient une allergie au blé. Seules 27 des 364 personnes restantes ont été diagnostiquées comme sensibles au gluten.

Mécanisme d'action des protéines sur le corps

Comme décrit brièvement ci-dessus, le gluten irrite les villosités de l'intestin, ce qui l'empêche de remplir ses fonctions directes: protecteur et absorbant.

Simplement en lissant les villosités, la protéine a un effet cumulatif, ce qui conduit finalement à une intoxication générale du corps. Les vitamines et les compléments alimentaires acceptés n'ont aucun effet, car ils ne peuvent pas digérer.

Le gluten a également la propriété de provoquer une dépendance. Lorsque la protéine se décompose dans l'estomac en composants de poids moléculaire inférieur, des peptides sont formés, ce qu'on appelle les hormones de glutaïne.

In structure, they are similar to potent opiates and morphine, so their influence on the brain is also similar. A certain gluten dependence is formed, because the brain understands pleasure and demands it more and more.

You could have a more upset stomach

Typically, gluten-free foods — especially processed gluten-free foods, do not contain as much fiber as grain-based foods. And according to a study in the Journal de la nutrition, more than 90 percent of Americans are not meeting the recommended daily amount of fiber.

Fiber keeps things running smoothly. It's the roughage that your body can't digest that helps bulk up your poop. If you don't get enough of it, you'll have a harder time making bowel movements, i.e. constipation. Thankfully, fruits, vegetables, potato skins and legumes are all great alternative sources of fiber.

You could experience anti-inflammatory benefits

Inflammation is the body's attempt to bring more nourishment and immune activity to a site of injury in the body. It's a healing response. The problem, however, is when inflammation persists without reason. Chronic inflammation is at the root of America's most popular illnesses – heart disease, cancer, Alzheimer's and a whole host of autoimmune conditions.

According to Romero, because gluten creates inflammation in the body, when one has an allergy or sensitivity, a significant reduction in symptoms is noticed pretty quickly. These can include rashes, GI issues such as IBS, autoimmunity, and pain/fibromyalgia.

What's a Gluten-Conscious Person To Do?

If you feel well and have no digestive symptoms, enjoy your good health! And stop worrying so much about gluten.

But if you have symptoms that might be related to gluten, or if you have significant and unexplained symptoms, talk to your doctor. Symptoms of celiac disease or gluten sensitivity include:

  • La diarrhée
  • Douleur abdominale
  • Weight loss and poor appetite
  • Bloating or feeling full
  • An itchy rash
  • Growth delay (in children)

There are reliable tests to diagnose celiac disease. These include blood tests that detect certain antibodies, genetic tests and intestinal biopsies. The results can help you understand which, if any foods, you should avoid. You may learn that you can eat anything you like. Or, you may learn that it's lactose (the sugar in milk), not gluten, that's causing you trouble. Or, you may turn out to have another common condition that's unrelated to gluten, such as Crohn's disease, an ulcer or irritable bowel disease.

Restez au courant. Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Vous avez des questions. Nous avons des réponses. Des conseils d'experts fondés sur des preuves et livrés directement dans votre boîte de réception pour vous aider à prendre le contrôle de votre santé

That means that of the 400 who thought they were gluten intolerant, only 55 people (14.5%) actually had an issue with gluten.

Therefore, many people who think they're gluten intolerant actually have other causes for their symptoms.

Résultat final: Many people react negatively to gluten but do not have celiac disease. This condition, known as non-celiac gluten sensitivity, is controversial.

You could go through withdrawal

One of the first things that members of Food Addicts Anonymous give up is gluten. They recognize that eating wheat tends to spark compulsive eating. Research has shown that self-assessed food addicts in Overeaters Anonymous were successful in losing weight by dealing first with physical craving and abstaining completely from their major binge foods (like wheat). Some food addicts cannot stop bingeing until they eliminate all wheat from their diet.

Dr. Leslie Korn, PhD, MPH, goes so far as to suggest that detoxing from gluten can be almost as difficult as getting off heroin. She has built a special niche for herself in the relationships between diet, chronic illness, and mental health. Dans son livre, Nutrition Essentials for Mental Health: A Complete Guide to the Food-Mood Connection, she talks about the prominence of people with psychosis that are gluten-sensitive (50 percent according to one study). "Not good news, given so many of these individuals are homeless and eating at shelters serving gluten rich foods," Dr. Korn says.

You could increase your processed food intake

With a gluten-free diet comes plenty of pre-packed, sugar-packed, crunchy, crispy, ooey-gooey gluten-free treats. So it's quite easy to feel like your choices for processed foods are justified as soon as you see the gluten-free label.

Pierce puts it this way: "At the end of the day, a gluten-free cookie is still a cookie."

But not all people reach for the brightly colored boxes of gluten-free munchies. Some people find themselves spending more time in the kitchen, roasting vegetables, chopping salads and blending smoothies. This is evidenced by the droves of food bloggers out there sharing their journey and cooking up a storm of unprocessed gluten-free food.

You could protect yourself from leaky gut syndrome

The gut is lined with cells whose job it is to join together to form tight junctions. These are supposed to be the very selective parts of the gut that determine what comes in and what stays out. The "gatekeepers," if you will. They keep out pathogens, antigens and toxins, and welcome in nutrients and water.

But the gatekeepers are not infallible. If not treated properly, they develop holes that keeps them from doing their job. This allows microbes, toxins, proteins, and partially digested food particles to get through and flow freely into your bloodstream. This is what we lovingly call "Leaky Gut Syndrome."

Because gluten produces zonulin, a protein that directly impacts leaky gut, eating gluten could cause or exacerbate leaky gut. According to a study on this syndrome, continually eating gluten will keep your junctions open and your gut leaky. Your body may mistake your own tissues for gluten and remain in a chronic state of inflammation which could lead to a host of autoimmune conditions.

Symptoms and signs of sensitivity to the substance

To begin with, if you had celiac disease, it's unlikely that you would ask this question now. After all, as indicated earlier, this disease makes itself felt much earlier than a person will learn to read.

  1. Decreased body weight,
  2. Impairment of appetite,
  3. Fluid stools (diarrhea),
  4. Fatigue accrue,
  5. Anemia (due to lack of iron, which is not digested),
  6. Nausea, vomiting,
  7. Abdominal pain,
  8. L'hypovitaminose.

Signs that you are allergic to gluten:

  • Violations of the stool (both constipation and diarrhea),
  • Presence of fatty stains in feces,
  • Flatulence and bloating,
  • Decreased body weight,
  • In children, the color of the feces becomes light and grayish,
  • Frequent fractures as a consequence of a lack of vitamins.

Sensitivity is manifested in a similar way. It is not necessary to ascribe to itself problems with gluten, proceeding only from this list. These symptoms can characterize other diseases, so to clarify the diagnosis it is necessary to pass tests in the medical laboratory.

Can I lose weight on nutrition without protein

First of all, the gluten-free type of food should be adhered to by those who have problems in this area.

Of course, in addition to improving your health, there is a chance to lose weight, because you exclude from the diet a lot of harmful products (muffins, bread, many sweets).

Products that do not contain this protein also have their own calorie content, because there are porridges, potatoes, and sweet fruits. That is, everything that is not provided by a low-calorie type of food.

Products that do not contain gluten:

  1. Cereals: buckwheat, corn, rice, millet,
  2. Protein products: meat, fish, eggs,
  3. Fruits and vegetables,
  4. Dairy products (preferably homemade, without industrial thickeners),
  5. Nuts, honey,
  6. Pommes de terre,
  7. Legumes (beans, peas, soybeans).

Life without Gluten: Diet

Observance of such a diet is the only way to rid yourself of the unpleasant effects of this protein, because there is no drug support, and one has to rely only on the method of nutrition.

In this diet (it is more logical to call it the mode of nutrition) there are only allowed products in different combinations. As in any other restrictive mode, in this case, the food is taken 4-5 once a day, completing the last meal at six in the evening.

Here is an example of options that you can choose for yourself on a day. From each point choose one or two, alternating them in different variations.

  • Petit déjeuner: cottage cheese, rice porridge on milk or water, fruits, honey, scrambled eggs, sour cream with sour cream, kefir, cocoa,
  • Le déjeuner: vegetable soups, meat or fish products (cutlets, meatballs, meatballs, simply in baked or boiled form), pilaf, rice, potatoes, beans,
  • Snack: salad of fruits or vegetables, honey, nuts, pastries from permitted flour (rye or corn), eggs, fruit mousses or jellies,
  • Dîner: potato pancakes, cottage cheese casseroles, buckwheat or rice porridge, millet, cheese, vegetables.

As you can see, the list is considerable, and it is possible to prepare dishes from these products quite differently.

In this article you will learn how to choose the right sports nutrition for women, whose goal is weight loss.

On the use of red clover in folk medicine, read here. But do not forget to study possible side effects and contraindications.

You could clear your head

Psh. Not likely if we keep getting conflicting advice on this subject, right?

There isn't a whole lot of scientific evidence to support it, but the anecdotal evidence is all over the internet: many people report clearer thinking after they give up gluten. The reason being? While they were ingesting gluten, they were experiencing "brain fog." Although there is no official medical definition, people describe it as feeling tired, lethargic, fuzzy-headed. And often, they didn't realize how bad they felt, until they gave up gluten, and started thinking much clearer.

One study published in the Journal Alimentary Pharmacology & Therapeutics found an increase in depression symptoms with a diet containing gluten. While another found that when they gave participants a pill containing gluten or placebo, there symptoms were more severe when they swallowed the gluten-containing capsule.

Conclusion

Summarizing, gluten can be said that:

  1. It is a controversial protein on all sides that has useful properties, but on the other hand brings problems to those people who have genetically determined causes,
  2. It is found mainly in cereals: wheat, rye and oats,
  3. It can cause a serious autoimmune disease – celiac disease, as well as allergies and intolerance, which is expressed in a number of symptoms,
  4. As a preservative, gluten is found in various foods and hygiene, so it is very important to know which ones,
  5. Observing the principles of a gluten-free diet, a sick person can improve the quality of life by getting rid of signs of allergy and intolerance.

Gathering the opinions of doctors on this issue, it can be affirmatively said that the gluten-free diet is just a life-circle for people with similar problems, but by observing it, do not forget to take a multivitamin complex, because depriving yourself of cereals, you can experience a shortage of certain vitamins.

If you do not have a tendency to be allergic to this protein, you should not stick to a gluten-free diet because of any other beliefs (the influence of fashion or, for example, the company), but rather choose a more gentle option and simply reduce the amount of gluten, this will only benefit.

Yes, living in Italy for 12 years, I know about this topic not by hearsay. If years ago there were still few gluten-free products, they tried to put them a little on some stelas, now their whole shelves and practically on all products start to write "without gluten "The problem is that the taste is changing. Well, I do not like all these products without gluten. A person who is really sick from childhood with such a gluten-intolerant disease, I saw only once in my life. Therefore, I am sure that all this is just another way of earning money on people in Europe and nothing more.

I recently went to the fitness center!

I am engaged with the trainer. He told me that I need to exclude gluten from the diet, since it is harmful to me! how do I know if it's true? thanks !!

Of course it is harmful, but in large quantities, so do not necessarily exclude, just watch what you eat and read always the composition, and everything will be as good.

I also saw the inscriptions on the products – "Gluten-Free", but I never thought about what it is until the child of my friend discovered celiac disease. By the way, about what and who is dangerous gluten can be read here: http://tabletochka.su/nutrition/nutrients/glyuten-chto-eto-i-pochemu-on-vreden.html The kid is only half a year old, and already such problems began .. The consequences are creepy: chronic diarrhea, underweight, diabetes. There are no drugs for this disease, only diet – to exclude products containing gluten.

Gnaw bricks while they are not yet Harmful to every single food.

Once I saw baking soda with the inscription "without GMO" (Nitsche that gmo touches products of animal and vegetable origin and certainly not minerals) . so it does not matter what they write)) all marketing

on before, soon the population of 8mlrd. reach, Africa starves to death, and you are gluten . madhouse, people need to feed

I read that a large amount of gluten is also observed in wheat bran. But for me, this bran is sweet. I can eat them with spoons. Rather 2 kilograms is enough for me for a month. The chair is nice, soft.

They say that if you really like bread, then most likely you are allergic to gluten.

And if I really like bran?

I can not eat them, but as I see, I can not stop.

If you are drawn to bran, then you turn, sorry, into pig. In such a pretty little Miss Piggy.

For hundreds of years we had: bread and cereal – our food! Gluten in French – glue. And we use the necessary body KLEYKOVINU! Bread without gluten is one starch. That's what shorty (in the book "Neznayka") turned into pigs. And the people from the overabundance of starch is deposited fat not only in the belly, but the brains are covered with fat. not tolerated gluten – a rare disease. At the beginning of the articles one writes about usefulness, and in the end they write about danger, but the danger is only for units of people! So the human race will die out because of the fear of catching a venereal disease! Food for a dozen years began to be cooked only in vegetable oil. And, therefore, the necessary animal fats the human body began to develop itself and store (in the belly). Without GLUTEN and animal fats – get obesity of the body and brains!

Yes, it's very good that eurospringers and ameropindos (and also all our toilers, who are equal to these morons) eat everything without gluten and animal fats – they will soon rest, and on the planet it will be more clean .

In fact, gluten is not as dangerous as it is said about it. As it used to be, people did not know that gluten was harmful, but nothing hurt. Since the ecology was cleaner, the water, so people feel better.

How do I know what gluten is bad for me? Do the tests in clinics and are they expensive? And it's not a myth at all, because not so long ago no one asked this question and everything was calm, they lived like that.

Another myth about the dangers of gluten is a bloated media, and even in this article it is written about some cases of registration of people with intolerance to the stomach of gluten, and they already counted that this is one percent of the total population, and links are where these words are, as always, allegations, but I'm wondering why this myth of gluten is blown up and who is profitable for it, the bread producers are exactly on hand the new advertising course bread without gluten and the price is more expensive because it turns out to be more useful than with gluten, how did we eat bread all this time with this gluten and anything like

To gluten or not to gluten?

So what's a gluten-fearing girl to do? At the current war-torn state of the food industry, you're not going to get a clear answer. But if there's one thing that you can always rely on, it's yourself. Blindly eating whatever is within reach — without paying attention to its nutrition label or how it's making you feel — is setting you up for heartache and heartburn.

Does your Wednesday night spaghetti frequently end in tummy aches? Do you feel a lot better after eating a bowl of steel cut oatmeal than a bowl of cinnamon-swirled cereal? Then follow your stomach. It's trying to tell you what to do.

Syndrome de l'intestin irritable

Irritable bowel syndrome (IBS) is a common digestive disorder that causes symptoms like abdominal pain, cramping, bloating, gas and diarrhea (21).

It's a chronic condition, but many people are able to manage their symptoms with diet, lifestyle changes and stress management.

Interestingly, studies have shown that some individuals with IBS may benefit from a gluten-free diet (22, 23, 24, 25).

Wheat allergy

For about 1% of the population, a wheat allergy may be causing digestive issues after consuming gluten (26).

Furthermore, studies have shown that a gluten-free diet may benefit some individuals with schizophrenia, autism and a disease called gluten ataxia (27, 28, 29).

Résultat final: Gluten may be problematic for people with irritable bowel syndrome and wheat allergy. People with schizophrenia, autism and gluten ataxia may also benefit from a gluten-free diet.

Gluten intolerance


Digestive discomfort is the most common indication of gluten intolerance. You may also have anemia or trouble gaining weight.

To figure out what's causing your discomfort, ask your doctor to check for celiac disease first.

There are two main ways to find out if you have celiac disease (10):

  • Blood tests: There are several blood tests that screen for antibodies. The most common one is called the tTG-IgA test. If that is positive, a tissue biopsy is usually recommended to confirm the results.
  • Biopsy from small intestine: A health professional takes a small tissue sample from the small intestine, which is analyzed for damage.

If you think you may have celiac disease, you should consult with your doctor before trying a gluten-free diet. This makes it easier to get a correct diagnosis.

If you don't have celiac disease, the best way to find out if you are sensitive to gluten is to follow a strict gluten-free diet for a few weeks to see if symptoms improve.

Then, you'll have to introduce gluten back into your diet and see if your symptoms return.

If your symptoms don't improve on a gluten-free diet, and don't get worse when you re-introduce gluten, then the culprit is probably something other than gluten.

Résultat final: If you think you react negatively to gluten, you should consult with your doctor to see if you have celiac disease. If that's ruled out, a gluten-free diet may help determine if you're actually gluten intolerant.

FODMAPs

FODMAPs are short-chain carbohydrates found in many foods, including wheat.

Many people are unable to digest these properly, which can cause various digestive symptoms (30, 31).

In fact, there is some evidence that many people with "gluten sensitivity" are actually sensitive to FODMAPs, not gluten (32).

One study of 37 people with self-reported gluten sensitivity placed participants on a low-FODMAP diet, which reduced symptoms. The participants were then given isolated gluten, which did not affect their digestive symptoms (32).

This indicates that FODMAPs may be the true culprit for many people who think they react negatively to gluten.

Résultat final: FODMAPs are short-chain carbohydrates found in many foods, including wheat. They may be the true culprit for many people who think they react negatively to gluten.

Foods high in gluten

The most common sources of gluten in the diet are:

  • Blé
  • Orthographié
  • Seigle
  • Orge
  • Pain
  • Pâtes
  • Des céréales
  • Bière
  • Cakes, cookies and pastries

Wheat is also added to all sorts of processed foods. If you want to avoid gluten, then you better start reading food labels.

Résultat final: The most common dietary sources of gluten are wheat, spelt, rye, barley, bread, pasta, cereals and baked goods.

Gluten-free diet

Starting a gluten-free diet may be rather challenging to begin with.

The first thing you need to do is start reading the labels on everything you eat.

You'll soon realize that gluten, especially wheat, is added to a surprising number of foods.

You should also eat mainly whole, healthy foods, as most whole foods are naturally gluten-free. Avoid processed food, cereals and grains that contain gluten.

Gluten-free grains

There are a few grains and seeds that are naturally gluten-free, and available to purchase online. Ceux-ci inclus:

However, while oats are naturally gluten free, they may be contaminated by it. Therefore, it is safest to only consume oats with a gluten-free label (33, 34).

Gluten-free foods

There are plenty of healthy whole foods that are naturally gluten-free, including:

  • Viande
  • Fish and seafood
  • Des œufs
  • Les produits laitiers
  • Fruits
  • Des légumes
  • Les légumineuses
  • Des noisettes
  • Tubers
  • Fats, such as oils and butter

As a rule of thumb, it's better to choose foods that are naturally gluten-free, rather than processed gluten-free products. These tend to be low in nutrients and high in added sugar or refined grains.

Most beverages are also gluten-free, except beer (unless it says it's gluten-free).

Various gluten-free recipe books are available to purchase online. Many gluten-free foods also available online, including bread and snacks.

Résultat final: There are plenty of foods and grains that are naturally gluten-free. Try to choose mostly healthy, whole foods.

Who should avoid gluten?

For the vast majority of people, avoiding gluten is unnecessary.

However, for people with certain health conditions, removing gluten from the diet can make a huge difference.

Furthermore, the diet is usually harmless to try. There is no nutrient in gluten grains that you can't get from other foods.

Just make sure to choose healthy foods. A gluten-free label does ne pas automatically mean that a food is healthy.

Le résultat final

We are undoubtedly in a time of heightened gluten awareness. Is that a good thing? It is if you have celiac disease. I think it's a major step forward that people who truly need to avoid gluten can do so more easily than in the past as more gluten-free foods are now available and labels are more clearly identifying foods with or without gluten. But the "dangers" of gluten have probably been overstated — and oversold. Don't be swayed by an elite athlete or movie star to restrict your diet when there's no medical reason to do so. It's up to you and your doctor – not a celebrity or a book author - to take care of your health.

Imprimer cette page:

Avertissement:
En tant que service à nos lecteurs, Harvard Health Publishing donne accès à notre bibliothèque de contenu archivé. Veuillez noter la date de dernière révision de tous les articles. Aucun contenu sur ce site, quelle que soit sa date, ne devrait jamais être utilisé comme substitut d'un avis médical direct de votre médecin ou d'un autre clinicien qualifié.