Enfants

Quoi et comment interdire l'enfant et ce que vous ne pouvez pas interdire?

La malbouffe devrait-elle être bannie des écoles?

De nos jours, l’une des questions les plus discutables est de savoir si la malbouffe devrait être bannie des écoles en raison de ses effets néfastes à long terme sur la santé. Bien que certaines autorités scolaires proposent leur propre définition de la malbouffe, son contenu - gras, sel, glucides - pourrait nuire à la santé des enfants. Certaines personnes prétendent que la malbouffe dans les écoles est très rentable et conventionnelle pour les étudiants. D'autres sont contre, car sans cela, les enfants auront de bonnes chances de développer des compétences nutritionnelles et de santé.

Beaucoup de gens croient que nous devrions supprimer la malbouffe de notre vie. Tout d’abord, c’est un fait que plus un élève mange ce type de nourriture, plus son niveau d’éducation est pire. Manger des aliments sains permet d’obtenir de meilleurs résultats scolaires et d’améliorer la mémoire et la concentration des enfants. Deuxièmement, l'école est le meilleur endroit pour créer des changements durables dans le style de vie. L’école doit développer des habitudes de vie saines, montrer de bonnes habitudes à suivre, créer une atmosphère saine, en particulier à la cantine.

De plus, les écoles doivent mettre en pratique ce qu’elles préconisent.

Les enfants devraient participer à des compétitions intéressantes dans les cours liés à une alimentation saine. Ils devraient recevoir gratuitement du lait, des fruits et des légumes. Par exemple, le chef Jamie Oliver a mis en place une nouvelle approche pour préparer les repas des élèves dans certaines écoles britanniques. C'était un aliment de haute qualité sans grande quantité de sel.

Cependant, certaines personnes sont contre l'interdiction de la malbouffe. Tout d'abord, JF-la source d'argent. Les distributeurs automatiques ont été introduits dans les écoles pour obtenir de l’argent, alors que les écoles n’en avaient pas assez. De plus, les écoles devraient éduquer au mode de vie sain sans la presse. Cette interdiction ne permet pas vraiment d’éduquer les enfants sur l’importance de l’activité physique et des repas équilibrés. Ils devraient se concentrer sur l'importance de leur propre choix, depuis le cas de l'obésité chez les enfants. Mais ils devraient également mettre l'accent sur l'importance du choix pour une société et sur la manière dont tous devraient assumer la responsabilité de leurs choix dans une telle société. Enfin, si nous interdisons la malbouffe, les enfants l'apporteront avec eux dans les écoles. Une interdiction de quelque chose ne sert qu'à créer un intérêt pour les choses interdites. Lorsqu'une interdiction touche quelque chose qui fait partie de la vie de tous les jours, il existe un risque que des personnes tentent de l'acquérir par d'autres moyens.

Pour être honnête, ces arguments ne semblent pas raisonnables lorsque les problèmes de santé sont en jeu. Bien sûr, les écoles ne peuvent pas changer les habitudes des élèves sous la pression, mais elles peuvent introduire des aliments sains en participant à des compétitions ou à des jeux. Cela devrait être intéressant pour les enfants et donc intéressant pour les écoles. Mais si cela ne fonctionne pas, les autorités scolaires devraient adopter une loi interdisant d’apporter de la nourriture à l’école.

Tout bien considéré, même si la malbouffe est peut-être l’une des plus importantes sources d’argent dans les écoles et qu’il est très difficile de l’interdire aux enfants, je suis fermement convaincue que cela ne devrait pas être autorisé. L'avenir des enfants est entre nos mains. Ils devraient avoir une bonne santé et de bonnes habitudes. Nous devrions les intéresser au mode de vie sain, en organisant des événements, des actions ou des lois.

La malbouffe devrait-elle être bannie des écoles?

De nos jours, l’une des questions les plus discutables est de savoir si la malbouffe devrait être bannie des écoles en raison de ses effets néfastes à long terme sur la santé. Bien que certaines autorités scolaires proposent leur propre définition de la malbouffe, son contenu - gras, sel, glucides - pourrait nuire à la santé des enfants. Certaines personnes prétendent que la malbouffe dans les écoles est très rentable et conventionnelle pour les étudiants. D'autres sont contre, car sans cela, les enfants auront de bonnes chances de développer des compétences nutritionnelles et de santé.

Beaucoup de gens croient que nous devrions supprimer la malbouffe de notre vie. Tout d’abord, c’est un fait que plus un élève mange ce type de nourriture, plus son niveau d’éducation est pire. Manger des aliments sains permet d’obtenir de meilleurs résultats scolaires et d’améliorer la mémoire et la concentration des enfants. Deuxièmement, l'école est le meilleur endroit pour créer des changements durables dans le style de vie. L’école doit développer des habitudes de vie saines, montrer de bonnes habitudes à suivre, créer une atmosphère saine, en particulier à la cantine.

De plus, les écoles doivent mettre en pratique ce qu’elles préconisent. Les enfants devraient participer à des compétitions intéressantes dans les cours liés à une alimentation saine. Ils devraient recevoir gratuitement du lait, des fruits et des légumes. Par exemple, le chef Jamie Oliver a mis en place une nouvelle approche pour préparer les repas des élèves dans certaines écoles britanniques. C'était un aliment de haute qualité sans grande quantité de sel.

Cependant, certaines personnes sont contre l'interdiction de la malbouffe. Tout d'abord, JF-la source d'argent. Les distributeurs automatiques ont été introduits dans les écoles pour obtenir de l’argent, alors que les écoles n’en avaient pas assez. De plus, les écoles devraient éduquer au mode de vie sain sans la presse. Cette interdiction ne permet pas vraiment d’éduquer les enfants sur l’importance de l’activité physique et des repas équilibrés. Ils devraient se concentrer sur l'importance de leur propre choix, depuis le cas de l'obésité chez les enfants. Mais ils devraient également mettre l'accent sur l'importance du choix pour une société et sur la manière dont tous devraient assumer la responsabilité de leurs choix dans une telle société. Enfin, si nous interdisons la malbouffe, les enfants l'apporteront avec eux dans les écoles. Une interdiction de quelque chose ne sert qu'à créer un intérêt pour les choses interdites. Lorsqu'une interdiction touche quelque chose qui fait partie de la vie de tous les jours, il existe un risque que des personnes tentent de l'acquérir par d'autres moyens.

Pour être honnête, ces arguments ne semblent pas raisonnables lorsque les problèmes de santé sont en jeu. Bien sûr, les écoles ne peuvent pas changer les habitudes des élèves sous la pression, mais elles peuvent introduire des aliments sains en participant à des compétitions ou à des jeux. Cela devrait être intéressant pour les enfants et donc intéressant pour les écoles. Mais si cela ne fonctionne pas, les autorités scolaires devraient adopter une loi interdisant d’apporter de la nourriture à l’école.

Tout bien considéré, même si la malbouffe est peut-être l’une des plus importantes sources d’argent dans les écoles et qu’il est très difficile de l’interdire aux enfants, je suis fermement convaincue que cela ne devrait pas être autorisé. L'avenir des enfants est entre nos mains. Ils devraient avoir une bonne santé et de bonnes habitudes. Nous devrions les intéresser au mode de vie sain, en organisant des événements, des actions ou des lois.

11 choses que vous devez interdire quand même

Avec l'utilisation constante de particules parents "Non" ou le mot "impossible" est un habituer l'enfant aux interdictions. Automatique. C’est-à-dire qu’au fil du temps, la réaction aux restrictions sera complètement différente: l’enfant cessera tout simplement de réagir.

Cependant, il existe d'autres extrêmes. Par exemple, lorsque ma mère est si intimidante que son enfant est "impossible" et que la peur de l'enfant de faire quelque chose de mal, cela se transforme en une phobie. Il est donc raisonnable de séparer les interdictions catégoriques (absolues), temporelles et dépendantes des circonstances.

Si les deuxième et troisième mères sont déterminées en fonction de la situation, les interdictions absolues peuvent être>Battre les autres et se battre. La cruauté doit être pincée dans l'œuf, assurez-vous d'expliquer à votre enfant - pourquoi ne peut pas. Si le k>Offenser nos petits frères. Apprenez à votre tout-petit à aider les animaux et à en prendre soin. Procurez-vous un animal de compagnie (même un hamster), envoyez l'enfant dans une écurie, rencontrez des chevaux, visitez le refuge pour animaux et nourrissez-le avec un exemple personnel (la leçon de charité).

  • Prendre les affaires des autres. Cet axiome enfant doit absorber davantage du berceau. Attribuer les jouets, les objets de quelqu'un d'autre à monter sur le magasin de bonbons parent ou nadkusyvat - c'est impossible. Gronder n'est pas nécessaire - il est nécessaire d'expliquer à quelle fin finissent de tels actes (non vernis, honnête). Si cela ne vous aide pas, demandez à quelqu'un de vos amis de jouer le rôle d'un agent de police.
  • Ne pas secouer. Ne répondez pas à une salutation ou au revoir - impoli. Avec les couches, apprenez aux miettes à saluer, à dire "merci et s'il vous plaît" excuse. Bien sûr, la méthode la plus efficace - un exemple personnel.
  • Fuyez votre mère. Une des clés "ne peut pas". Le k>Montez sur les rebords de la fenêtre. Même si vous êtes nouvelles fenêtres et toutes les mesures de sécurité prises. Cette interdiction est catégorique.
  • Joue sur la chaussée. Cette règle est le k>Jeter des choses du balcon. Peu importe - ce sont des jouets, des ballons d'eau, des pierres ou autre chose. Tout ce qui crée un danger pour les gens autour d'eux - est interdit. Sans parler du fait qu'il est simplement non-civilisé.
  • Poussez les doigts ou les objets à la sortie. Il suffit de brancher et de masquer ASSEZ! Expliquez à votre enfant pourquoi c'est dangereux.
  • Violer les règles de la moralité. C’est-à-dire, dans la précipitation d’autres personnes avec des objets divers, crachant, sautant dans des flaques d’eau, si quelqu'un s’approchant, un langage grossier, etc.
  • Jouer avec le feu (Allumettes, briquets, etc.). Il est facile découvrir ce thème bébé - Aujourd'hui, beaucoup de matériel utile sur le sujet, conçu spécifiquement pour les enfants sous la forme de dessins animés.
  • Interdictions pour les enfants - les règles pour les parents

    Pour interdire un enfant appris pas rencontré résistance, ressentiment, protester, être appris interdit un certain nombre de règles:

    • Ne choisissez pas un ton condamnant pour l'interdiction N'ayez pas honte et ne blâmez pas l'enfant. L'interdiction - une frontière, mais pas une raison de blâmer le k>Toujours et en termes simples, expliquez les raisons de l'interdiction. Vous ne pouvez pas simplement aller et interdire. Il faut expliquer - pourquoi pas, ce qui est dangereux, quelles pourraient en être les conséquences. Sans motivation, les interdictions ne s'appliquent pas. Formulez clairement les interdictions - sans longues conférences et lectures de morale. Et encore mieux - à travers le jeu, pour mieux assimiler le matériel.
    • En désignant la frontière, ne les cassez pas (Surtout quand il s'agit de prohibitions absolues). Il est impossible hier et aujourd’hui d’interdire à l’enfant de prendre les affaires de ma mère, et au lendemain de le résoudre, pour que cela ne gêne pas, pendant que vous discutez avec une petite amie. "NON" doit être catégorique.
    • Les restrictions ne doivent pas être omniprésentes. Limites absolues minimales - ça suffit. Les autres cherchent des compromis et sont plus compliqués. Ne "cessez pas d'agir, les gens ici, c'est impossible!" Et "Synulya, va et un cadeau pour papa - son anniversaire bientôt" (un jouet pour les chats, casserole de pelle et ainsi de suite.).
    • Les restrictions ne doivent pas être en contradiction avec les besoins du bébé. Vous ne pouvez pas interdire>S'occuper de la sécurité du Tchad, n'en faites pas trop. Mieux vaut tout le chemin pour protéger au mieux votre bébé lors de son déplacement dans l'appartement (fiche, coussinets aux coins, au sommet d'objets dangereux, etc.), que toutes les 5 minutes pour crier «non».
    • L'interdiction ne devrait pas venir de vous, mais de toute la famille. Si la mère a interdit>La plupart des miettes lues sont un livre intelligent et utile . Voir spécialement conçu pour les dessins animés expansibles. Déficit qu'ils n'ont pas aujourd'hui. Moralisme de maman pneu, mais l'intrigue du film (le livre) comme "Bob jouait avec des allumettes" on se souviendra pendant longtemps.
    • Soyez un exemple pour votre bébé. Pourquoi dire que la chaussure ne peut pas marcher dans la chambre à coucher, si vous vous permettez de tomber (même "sur la pointe des pieds") dans les bottes du sac ou des clés.
    • Encouragez votre enfant à choisir. Cela vous évitera non seulement d'avoir à faire pression sur son autorité, mais aussi d'accroître votre estime de soi, bébé. Il ne veut pas porter de pyjama? Suggère le choix des miettes - pyjama vert ou jaune. Il ne veut pas aller nager? Laissez-le choisir des jouets qui l'emmèneront dans le bain.

    Et rappelez-vous:Vous - ma mère, pas un dictateur. Avant de dire «non», réfléchissez-y - et si c'était encore possible?

    Et que pensez-vous de votre interdiction des enfants? Interdisez-vous correctement et si tout se passe?

    Pas de téléphone ici

    La Michaela Community School de Wembley a mis en place une interdiction générale: si un téléphone est vu ou entendu, il sera confisqué.

    La directrice de l'école, Katharine Birbalsingh, a déclaré: "Nous sommes fermement convaincus que les enfants ne devraient pas avoir de téléphone à l'école.

    "Nous pensons qu'ils sont extrêmement gênants pour les enfants et qu'ils interrompent leur concentration, ils interrompent leur capacité de penser."

    Cependant, ils ne les interdisent pas dans les locaux, car certains parents veulent pouvoir contacter leurs enfants après l’école.

    "S'ils en avaient un dans leur sac, mais si nous ne les voyons jamais et ne les entendions pas, alors vous n'avez aucun problème.

    "Nous voyons rarement un téléphone. Aucun enfant ne prendrait délibérément son téléphone ici.

    "Ils connaissent les attentes et ils sont d'accord avec eux. Ils apprécient le fait qu'ils soient à l'abri du monde des médias sociaux."

    Les campagnes publicitaires à la télévision destinées aux enfants devraient être interdites.

    Dans quelle mesure êtes-vous d'accord ou en désaccord avec cette opinion?

    Expliquez votre réponse et donnez des exemples pertinents tirés de vos connaissances ou de votre expérience.

    Tu devrais écrire au moins 250 mots.

    Réponse modèle 1:
    Nous vivons dans un monde qui regorge de publicités et ces publicités façonnent nos habitudes d’achat consciemment et inconsciemment. Les publicités qui ciblent les enfants, que ce soit à la télévision, sur des panneaux d'affichage ou sur Internet, devraient être totalement interdites, car leurs stratégies de marketing visant les enfants sont totalement contraires à l'éthique et ont des effets néfastes sur notre jeune génération.

    En premier lieu, les enfants ne sont pas des décideurs et ne sont pas suffisamment mûrs pour différencier les produits de qualité des produits de qualité inférieure. Les publicités qui sont principalement destinées aux jeunes ne respectent pas la norme fondamentale de la publicité éthique - informer les gens. Par exemple, de nombreuses entreprises de chocolat font des publicités pour séduire les enfants et leurs publicités ont plus de fantaisie que de faits. S'ils savent que les parents sont les acheteurs potentiels, ils essaient d'utiliser les sentiments des enfants et leurs désirs pour les piéger dans l'achat de leurs produits. Comme il est évident que les publicités pour enfants ont un objectif immoral et inacceptable, elles ne devraient pas pouvoir être diffusées dans les médias.

    En outre, les enfants regardent la télévision plus que jamais auparavant. C'est pourquoi autoriser des publicités fabriquées et immorales les exposerait à un monde pseudo-réel où elles seraient soumises à un lavage de cerveau. L'enfance est le moment le plus précieux pour le développement psychologique approprié et c'est pourquoi les publicités qui ciblent les enfants nuisent à leur développement cognitif.

    En conclusion, toutes les campagnes et publicités destinées aux enfants n'ont qu'une chose en commun: induire les jeunes en erreur, les séduire et forcer leurs parents à acheter des produits qu'ils n'auraient autrement pas achetés. Ces publicités contraires à l'éthique et odieux doivent être interdites à la télévision par tous les moyens.

    "L'interdiction met fin à l'intimidation"

    C'est une politique similaire à la Reepham High School and College à Norfolk. En septembre, il a interdit les téléphones, même s'ils sont autorisés à être cachés dans des cartables.

    Le directeur, Timothy Gibbs, a déclaré à Live: "Si nous voulions les interdire à l’origine, c’est qu’il se passait beaucoup de petites choses à l’école pendant la journée qui ne nous plaisaient pas - certaines leçons et d’autres cours.

    "Alors maintenant, à l'école, nous avons moins d'incidents tels qu'un téléphone qui vibre pendant une leçon, ce qui perturbe le déroulement de la leçon."

    M. Gibbs a ajouté: "À l'heure du déjeuner, nous ne trouvons pas les étudiants debout en groupes, regardant des écrans, n'interagissant pas vraiment les uns avec les autres.

    "Nous constatons en réalité que l'intimidation entre élèves a diminué pendant les heures de classe".

    Cependant, l'école leur permet d'être utilisés en classe s'ils sont "sous l'instruction explicite d'un enseignant".

    Pause seulement

    Selon le Department for Education, 95% des écoles d'Angleterre contrôlent l'utilisation du téléphone d'une manière ou d'une autre.

    L’école Thomas Tallis, située à Greenwich, dans le sud-est de Londres, permet aux élèves d’utiliser leur téléphone pendant les pauses.

    La directrice, Carolyn Roberts, a déclaré: "Nous pensons que l’une des choses que vous faites dans les écoles est de donner aux enfants les compétences nécessaires pour vivre dans la vie adulte - et l’une des choses que les adultes doivent savoir est comment gérer et modérer leur utilisation du téléphone portable.

    "Notre politique est la suivante: les téléphones mobiles sont autorisés jusqu'à ce qu'ils deviennent une nuisance et s'ils nous empêchent d'apprendre, nous les confisquons."

    Mme Roberts s'interroge également sur la faisabilité d'une interdiction totale.

    "Nous avons plus de 1 900 étudiants ici", dit-elle.

    "Pour empêcher tout téléphone portable d'entrer dans le bâtiment, nous devrions les rechercher tous les jours."

    Que disent les autres?

    Une étude réalisée en 2015 par la London School of Economics a révélé que l'interdiction des téléphones avait pour effet de donner aux élèves une semaine de formation supplémentaire au cours d'une année scolaire.

    Les chercheurs ont examiné les écoles de quatre villes anglaises et ont constaté que les résultats aux tests avaient augmenté de plus de 6% dans celles interdisant le téléphone.

    Un porte-parole du ministère de l'Éducation a déclaré: "Les directeurs d'école ont déjà, bien sûr, le pouvoir d'interdire les téléphones portables dans les écoles et nous soutenons leur droit de le faire."

    Le directeur d'Eton, Simon Henderson, a déclaré la semaine dernière que les écoles et les parents ne devraient pas avoir peur de retirer les téléphones intelligents des adolescents.

    Mais Jill Hodges, la fondatrice de Fire Tech, qui organise des cours de technologie destinés aux jeunes de 9 à 17 ans, affirme que les téléphones peuvent également être de bons outils pédagogiques.

    "Nous voyons des tonnes d'écoles dans lesquelles les enfants utilisent la technologie de manière efficace", dit-elle.

    "Ils sont créatifs, ils sont capables de collaborer, de communiquer et de partager leurs idées."

    Paul Howard-Jones, professeur de neuroscience et d'éducation à l'Université de Bristol, a déclaré que les écoles avaient un rôle important à jouer pour aider les élèves à savoir quand utiliser leur téléphone.

    Il a déclaré: "Si l'école et l'éducation ont pour objectif de nous préparer à ce monde, apprendre à utiliser votre téléphone portable - le cas échéant, le cas échéant, constitue une partie très importante de ce processus.

    "Les enfants doivent apprendre à s'autoréguler. On ne leur donne pas la possibilité de le faire si leurs téléphones sont retirés au début de la journée."

    Le Royaume-Uni n'est pas le seul pays à débattre de la question. Le président français Emmanuel Macron a notamment promis de faire respecter l'interdiction dans les écoles au cours de sa campagne.

    Il devrait entrer en vigueur en septembre. Les critiques, cependant, ont appelé cela un coup de pub.

    Les publicités sont une violation de notre espace personnel

    Les publicités doivent être complètement supprimées ou déplacées vers un canal attribué spécifiquement pour la publicité. Si nous choisissons de le visionner, nous devrions le faire, car lorsque je paye mon argent pour un câble de télévision et de l'électricité, je ne m'attends ni ne veux être poussé dans mon visage plus consumérisme continuellement toutes les 15 minutes de regarder quelque chose comme un barrage de publicités qui est forcé sur moi pourquoi faire cela je ne suis pas un singe entraîné Je n'achèterai que quelque chose si j'en ai besoin ou si je voulais quelque chose de non parce que des publicités télévisées Je ne crois pas avoir jamais acheté quoi que ce soit en regardant une publicité autre que McDonalds, mais c'est une autre histoire, car les personnes obèses faisant de la publicité pour la drogue de leur choix le feraient pour une héroïne toxicomane, le temps que j'ai passé à regarder des publicités au cours des années choque si tu y réfléchis. La publicité est omniprésente, mais le dernier endroit que je veux est dans ma maison tous les jours. C'est comme s'il n'y avait aucun respect pour nous, nous ne consommons que des robots. Les quatre à cinq minutes ou plus de publicités différentes autour de 10 publicités différentes me sont apparues au point que la télévision peut me stresser parce que. La concentration est continuellement testée, je mets maintenant les publicités en sourdine, mais si je paie de l'argent, je devrais avoir le droit de dicter, comme tout le monde, si nous voulons voir les publicités ou non.

    11 choses que vous devez interdire à l'enfant dans tous les cas

    Si les parents utilisent régulièrement la particule «not» ou le mot «impossible», l'enfant s'habitue aux interdictions. Automatique. C'est-à-dire qu'avec le temps, les réactions aux interdictions seront complètement différentes: l'enfant cessera tout simplement de réagir.

    C'est vrai, il y a d'autres extrêmes. Par exemple, lorsque la mère intimide tellement le bébé avec elle "c’est impossible", la crainte de l’enfant de faire quelque chose de mal devient une phobie. Il est donc raisonnable de diviser les interdictions en catégories catégorique (absolue), temporaire et dépend des circonstances.

    Si les deuxième et troisième mères déterminent, en fonction de la situation, les interdictions absolues peuvent être identifiées dans une liste spécifique.

    Annonces sexuelles et annonces de drogue

    Les annonces qui parlent de viagra et d’autres annonces à caractère sexuel sur TV inspirent les enfants à s'intéresser plus souvent aux activités sexuelles. Ils influencent également les enfants dans la drogue et l'alcool. J'ai vu des publicités sur t.v. Cela me rend malade juste au fait que mes fils de 7 et 9 ans le regardent avec moi. Les émissions incitent également mes enfants à poser des questions qu’ils ne devraient même pas poser à l’âge de 13 ans.

    Le commandement

    Le commandement de garder le Shabbat comme jour de repos est répété à plusieurs reprises dans le Tanakh, la Bible hébraïque. Son importance est également soulignée dans Exode 31: 12-17:

    Et l'Éternel parla à Moïse, en disant: 'En vérité, vous observerez mes sabbats, car c'est un signe entre moi et vous, à travers vos générations, que vous sachiez que je suis l'Éternel qui vous sanctifie. Vous respecterez donc le sabbat, car il est saint pour vous, quiconque le profanera sera certainement mis à mort, car quiconque accomplit un travail Melakha - Là-dedans, cette âme sera retranchée de son peuple. Le travail se fera dans six jours, mais le septième jour est un sabbat de repos solennel, saint en l'Éternel, quiconque accomplit un travail le jour du sabbat sera certainement mis à mort. C'est pourquoi les enfants d'Israël observent le sabbat, pour qu'ils le respectent à tous les âges, pour une alliance perpétuelle. C'est un signe pour toujours entre moi et les enfants d'Israël, car en six jours, l'Éternel créa les cieux et la terre et, le septième jour, il cessa son travail et se reposa.

    Donc, absolument pas…

    1. Battre les autres et se battre. La cruauté devrait être réprimée à la racine, expliquant nécessairement à l'enfant - pourquoi c'est impossible. Si l'enfant est hyperactif et agressif envers ses pairs, apprenez-lui à se "défouler" de manière civilisée. Par exemple, dessiner, marteler un sac de boxe, danser, etc.
    2. Diffamez nos petits frères. Apprenez à l'enfant à aider les animaux et à en prendre soin. Démarrez un animal de compagnie (même un hamster), emmenez l'enfant à l'écurie et initiez-le aux chevaux, visitez le refuge pour animaux et donnez à la miette un exemple personnel (une leçon de miséricorde).
    3. Prenez les affaires des autres. L'enfant doit absorber cet axiome de la couche. Attribuez les jouets d’autres personnes, grimpez sur les objets des parents ou mordez dans le magasin - vous ne pouvez pas. Jurer qu'il n'est pas nécessaire - il est nécessaire d'expliquer, que de telles actions finissent (sans embellissement, franchement). Si cela ne vous aide pas, demandez à quelqu'un de votre connaissance de jouer le rôle d'un policier.
    4. Ne dis pas bonjour. Ne répondez pas aux salutations et ne dites pas au revoir - impoli. Dès le berceau, apprenez aux miettes à dire bonjour, dites «merci et s'il vous plaît», excusez-nous. Bien sûr, la méthode la plus efficace est un exemple personnel.
    5. Pour échapper à ma mère. L'une des clés «impossible». L'enfant doit comprendre que vous ne pouvez pas laisser vos parents n'importe où et avant de partir (dans un bac à sable, par exemple, ou au comptoir d'un supermarché à proximité), vous devez en parler à votre mère. .
    6. Montez sur les rebords de la fenêtre. Même si vous avez des fenêtres en plastique et avez pris toutes les mesures de sécurité. Cette interdiction est catégorique.
    7. Joue sur la chaussée. Cette règle devrait connaître l'enfant par cœur. L'option idéale est de l'étudier en images et de corriger l'effet à l'aide de dessins animés utiles. Mais dans ce cas également, l’option «faire un tour, je vais regarder par la fenêtre» est irresponsable. En vertu de la loi de la méchanceté, le ballon de la cour vole toujours vers la route et vous ne pouvez pas sauver l’enfant.
    8. Jeter des choses du balcon. Peu importe que ce soit des jouets, des boules d’eau, des pierres ou autre. Tout ce qui crée un danger pour les personnes environnantes est interdit. Sans parler du fait qu’il est simplement non civilisé.
    9. Tirez les doigts ou des objets dans les prises. Juste talons et déguisements PETIT! Expliquez à l'enfant pourquoi c'est dangereux.
    10. Violer les normes de la moralité. C'est-à-dire se précipiter dans d'autres personnes avec des objets différents, cracher, sauter dans des flaques d'eau, si quelqu'un s'approche, jure, etc.
    11. Jouer avec le feu (allumettes, briquets, etc.). Ce sujet est facile à révéler à l’enfant. Il contient aujourd’hui de nombreux documents utiles développés spécifiquement pour les enfants sous forme de dessins animés.

    interdiction , ne pas avoir honte ou blâmer l’enfant. L'interdiction est une frontière, et non une excuse pour blâmer le bébé, qu'il l'a brisé.

  • Expliquez toujours et de manière accessible les raisons de l'interdiction. Vous ne pouvez pas simplement le prendre et l'interdire. Il est nécessaire d'expliquer pourquoi il est impossible, à quel point les conséquences peuvent être dangereuses. Sans motivation, les interdits ne fonctionnent pas. Les interdictions de forme clairement et clairement - sans longues conférences et lecture de la morale. Et encore mieux - à travers le jeu, pour que le matériel soit mieux absorbé.
  • En notant les limites, ne les brisez pas (surtout en ce qui concerne les interdictions absolues). Il est impossible d’interdire à l’enfant de prendre les affaires de sa mère hier et aujourd’hui, et demain de le laisser ne pas gêner pendant que vous discutez avec votre petite amie. “NON” devrait être catégorique.
  • Les restrictions ne doivent pas être omniprésentes. Le minimum de restrictions absolues suffit. Dans le reste, cherchez des compromis et soyez plus rusé. Ne «cessez pas d’être capricieux, ici les gens, c’est impossible!», Et «Sonuly, allons-y, nous choisirons un cadeau pour le pape - son anniversaire est pour bientôt» (jouet pour un chat, omoplate pour une friture pan, etc.).
  • Les interdictions ne doivent pas aller à l’encontre des besoins du bébé. Vous ne pouvez pas l’empêcher de sauter et de s’amuser, de fantasmer, de s’enfouir dans le sable, de jouer dans les flaques d’eau, de construire des maisons sous la table, de rire bruyamment, etc. Parce qu’il est un enfant et que de telles conditions sont normales pour lui.
  • S'occuper de la sécurité de l'enfant, n'en faites pas trop. Il est préférable de protéger au maximum tous les mouvements du bébé dans l'appartement (talons, angles douces, nettoyage complet des objets dangereux, etc.) plutôt que toutes les 5 minutes pour crier «non».
  • L’interdiction ne devrait pas venir que de vous, de toute la famille. Si ma mère m'interdit, papa ne devrait pas le permettre. Coordonnez vos besoins entre tous les membres de la famille.
  • Plus souvent lire les miettes des livres intelligents et utiles. Voir les dessins spécialement créés pour l'expansion de l'horizon. Il n'y a pas de déficit en eux aujourd'hui. Les moralismes de la mère fatiguent, mais l'histoire du dessin animé (le livre), comme «Vasya jouait avec des allumettes», restera longtemps dans les mémoires.
  • Soyez un exemple pour votre bébé. Pourquoi dire que vous ne pouvez pas traverser la chambre à coucher dans une chambre à coucher si vous vous permettez de vous laisser tomber (même sur la pointe des pieds) dans des bottes derrière un sac à main ou des clés.
  • Offrir un choix à l'enfant. Cela vous évitera non seulement de devoir faire pression sur votre autorité, mais augmentera également votre estime de soi. Vous ne voulez pas porter de pyjama? Suggère une miette de choix - un pyjama vert ou jaune. Ne veut pas nager? Laissez-le choisir ses propres jouets, qu’il emportera avec lui au bain.
  • Et rappelez-vous: vous êtes une mère, pas un dictateur. Avant de dire «ne peut pas», réfléchissez-y - mais si vous pouviez quand même le faire?

    Et que pensez-vous des interdictions de votre enfant? Avez-vous correctement interdire et tout se passe?

    Sens de «travail»

    Bien que Melakha est généralement traduit par "travail" en anglais, le terme ne correspond pas à la définition anglaise du terme, comme expliqué ci-dessous.

    Dans les temps anciens, les rabbins devaient expliquer exactement ce que signifiait ce terme et quelle activité était interdite le Sabbat. Les rabbins ont noté Genèse 2: 1–3:

    Le ciel et la terre et tous leurs composants ont été achevés. Au septième jour, Dieu termina tout le travail Melakha qu'il avait fait. Il a cessé le septième jour de tout le travail Melakha qu'il avait fait. Dieu a béni le septième jour et l'a déclaré saint, car c'est ce jour-là que Dieu a cessé toute activité. Melakha qu'il avait créé pour fonctionner.

    Plus précisément, les rabbins ont noté la symétrie entre Genèse 2: 1–3 et Exode 31: 1–11 - le même terme. Melakha "travail" est utilisé dans les deux endroits et, dans Genèse 2: 1-3, ce que Dieu "cessait" était "création" ou "création".

    Les rabbins ont en outre noté que la première partie d'Exode 31: 1–11 fournissait des instructions détaillées pour la construction du Tabernacle et qu'elle était immédiatement suivie d'un rappel à Moïse de l'importance du Shabbat, cité ci-dessus. Les rabbins notent que dans les dispositions relatives au Tabernacle, le mot Melakha est également utilisé. Le mot est généralement traduit par "exécution", ce qui comporte un élément important de "création" ou de "créativité".

    De ces mots communs (dans l'original hébreu) ​​et de la juxtaposition de la matière, les rabbins de la Michna tirent une signification quant aux activités qu'il est interdit de faire le jour du sabbat.

    La Genèse 2 n'est pas écartée par les commandements pour construire le Tabernacle. La définition rabbinique classique de ce qui constitue un "travail" ou une "activité" qui ne doit pas être fait, sous peine de mort (quand il y avait un Sanhédrin), est décrite par les trente-neuf catégories d'activités nécessaires à la construction et à l'utilisation du site. Tabernacle.

    Les annonces encouragent la consommation d'alcool

    Les publicités destinées aux enfants encouragent la consommation de drogue et d’alcool en le faisant paraître amusant et cool. Tout comme les publicités de coca-cola proposent une boisson rafraîchissante. Ils diffusent même les publicités pendant les pauses publicitaires pendant les émissions que regardent les adolescents. Ce qu'ils ne montrent évidemment pas dans ces publicités, c'est à quel point l'alcool est mauvais pour les enfants et les adolescents. La consommation à long terme peut entraîner des lésions cérébrales. J'ai entendu parler de beaucoup de buveurs excessifs mineurs. Tout cela provient de publicités encourageant les enfants de mon âge à boire.

    Annonces télévisées comportant des sous-entendus et nuances sexuels, voire révélant des vêtements ou des paysages suggestifs, constituent une violation de la vie privée de mon domicile

    Pendant le Super Bowl, la publicité avec la femme nue et le cheeseburger a commencé. Non seulement j'ai vu beaucoup plus que ce que je voulais, mais une salle entière remplie d'enfants l'a aussi vue. Cette question réveillée que je pensais ne serait pas posée, et encore moins répondu pour les années à venir. Il est agaçant de ne pas pouvoir regarder un match de football sans voir de la nudité, des scènes sexuelles et entendre des insinuations.

    Non non Non!!

    Si nous arrêtions ces ajouts, cela aurait un effet négatif sur l'économie car les travailleurs perdraient des emplois et les entreprises fermeraient leurs portes. Pas bien. De plus, chaque fois que nous y allons, nous pouvons voir de la publicité et en marketing, nous avons besoin de la publicité car elle aide à attirer le consommateur pour n'importe quelle valeur. Les avantages de la publicité sont d’augmenter le produit vendu et de faire des profits. Dans notre groupe, nous avons convenu que cibler les enfants dans la publicité est une bonne chose et que beaucoup de publicité à la télévision est destinée aux enfants en promouvant différents types de produits tels que la nourriture, les boissons, les jouets, les vêtements et autres. Si nous parlons naturellement des aliments destinés aux enfants, comme les aliments riches en matières grasses, en protéines et en sucre, cela leur donnera de l’énergie et le pouvoir de se développer. It’s true that eating lots of these things is bad put it is gain a problem of bad parenting rather than the fault of advertising. So we cannot blame the advertisement.
    In addition to that there are lots of different advertisements that teach the children a good thing for example lifebuoy soap it’s taught the children how to clean and wash their hands clearly and remove the germs from it. Also the nido milk advertisement its shows the children that if they drink it they will have a very good a strong health and bones. Nido advertising is encouraging the children to drink it.

    Should be banned

    When it comes to commericals they are very persuasive. Especially in the mind of a young child. For example in beer commericals they describe how the beer is delish and great for you. This child will be influcened by the ways of the commercial and want to drink. As the child gets older they will have a habit of drinking and at an early age become an alcoholic. IS THIS THE KIND OF WAY A CHILD SHOULD LIVE! Other commercials may be far worse, and do a lot of damage to a young person.

    It Should Be Banned

    I think that it should be banned, because when you see something on TV you become curious or you want to know more and its not right. Some stations are excluded because they are teen- to -adult shows and they should know what they are watching and the ads that come up. Parents should feel safe about what the kids are watching.

    OUI! TV and other ads should not be aimed at children.

    Children are particularly vulnerable to suggestion and adolescents are particularly vulnerable to ads that target their self-image. Advertisers should also be restricted in their use of children in advertising. Too often commercials adultify or objectify children, distorting our expectations and attributions of real children. We owe our children this much.

    I agree with the ban

    In Sweden it is considered unacceptable and is banned for children under 12 with the approval of the majority of the population. Greece has a ban on advertisements for children's toys between 7 am and 10 pm and a total ban on advertisement for war toys. It's time the US do the same

    Définition

    The thirty-nine melakhot are not so much activities as categories of activity. For example, while "winnowing" usually refers exclusively to the separation of chaff from grain, it refers in the Talmudic sense to any separation of intermixed materials which renders edible that which was inedible. Thus, filtering undrinkable water to make it drinkable falls under this category, as does picking small bones from fish. (Gefilte fish is a traditional Ashkenazi solution to this problem.)

    Many rabbinical scholars have pointed out that these regulations of labor have something in common – they prohibit any activity that is creative, or that exercises control or dominion over one's environment.

    The definitions presented in this article are only 'headings' for in-depth topics and without study of the relevant laws it would be very difficult, perhaps impossible, to properly keep the Sabbath according to Halacha/Jewish Law.

    Definitely, they should be banned completely!

    I am aiming towards 'sweetie' adverts, it already draws children in enough as the ravenously lick their lips and press their noses against TV screens in glory. Then suddenly afterwards, as the hypnotising commercial fades away they'll shout 'Mum, Dad, I need those sweets!' They will obviously be popular as it has been shown on one of the most famous children's program sites, (In England) such as: CBBC Cbeebies or Citv. As my child says 'I need them! Everyone has got them'! Now, not all of the time I spend my money just because its 'popular' in my child's world, but I do once or twice, and I'm sure every parent will know exactly what I mean. At this point if a lot of children eat a lot of sweets, and I mean a lot! It doesn't take them very long to get obese. This will make your child's health run down the chart ever so quickly and can lead to further damage/diseases. I wouldn't like this to happen to my child, as she'll get bullied and embarrassed. That's why I like the 'Change 4 Life' spinners or changers so I can make a difference, And 'm sure you don't want that to happen to your child too, so lead the campaign to STOP these TV adverts drawing them into something popular every day,

    Groups

    There are two main ways to divide the activities into groups, one is according to the work needed to make the Tabernacle, the other according to the work needed for the man himself.

    • For the Tabernacle:
      1. Making the paint for the fabric coverings and curtains
      2. Making the coverings
      3. Making coverings from skin
      4. Making the Tabernacle itself
    • For the man:
      1. Baking bread
      2. Making clothes
      3. L'écriture
      4. Building a house

    The thirty-nine creative activities

    The thirty-nine creative activities, based on the Mishna , are as follows:

    Remarque: Transferring Between Domains (see below) and preparing food are permitted on Jewish holidays. These are the only exceptions to the rule that activities prohibited on the Sabbath are likewise prohibited on holidays.

    Note: The thirty-nine prohibited activities are bolded.

    Plantation

    Definition: Promotion of plant growth.

    Not only planting is included in this category, other activities that promote plant growth are also prohibited. This includes watering, fertilizing, planting seeds, or planting grown plants.

    Plowing

    Hebrew: חורש (Ḥoresh)

    Definition: Promotion of substrate in readiness for plant growth, be it soil, water for hydroponics, etc.

    Included in this prohibition is any preparation or improvement of land for agricultural use. This includes dragging chair legs in soft soil thereby unintentionally making furrows, or pouring water on arable land that is not saturated. Making a hole in the soil would also provide protection for a seed placed there from rain and runoff, even if no seed is ever placed there, the soil is now enhanced for the process of planting.

    The Mishna (Shabbat 7:2) lists plowing after planting, although one must plow a field before planting. The Gemara asks why this order occurs and answers that the author of this Mishna was a Tanna living in the Land of Israel, where the ground is hard. Since the ground is so hard in Israel, it needed to be plowed both before planting and after planting. The Mishna lists plowing second, teaching that the second plowing (after planting) is also prohibited. (The plowing before the planting is also prohibited, if not biblically, certainly rabbinically). The Rambam lists plowing first, and planting second.

    See further: Mishneh Torah Shabbos 7:3, 8:1, 21:2–4, Chayei Adam Shabbos 10

    Reaping

    Hebrew: קוצר (Koṣer)

    Definition: Severing a plant from its source of growth.

    Removing all or part of a plant from its source of growth is reaping. Climbing a tree is rabbinically forbidden, for fear this may lead to one tearing off a branch. Riding an animal is also rabbinically forbidden, as one may unthinkingly detach a stick with which to hit the animal.

    See further: Mishneh Torah Shabbos 8:3–5, 21:6–10, Chayei Adam Shabbos 12

    Gathering

    Hebrew: מעמר (Me'amer)

    Definition: Initial gathering of earth-borne material in its original place.

    Par exemple. After picking strawberries, forming a pile or collecting them into one's pockets, or a basket. Collecting rock salt or any mineral (from a mine or from the Earth) and making a pile of the produce. This can only occur in the place where the gathering should take place. So, a bowl of apples that falls in a house can be gathered as 1) they do not grow in that environment and 2) they were already initially gathered in the orchard.

    See further: Mishneh Torah Shabbos 8:5, 21:11, Chayei Adam Shabbos 13

    Threshing/Extraction

    Definition: Removal of an undesirable outer from a desirable inner.

    This is a large topic of study. It refers to any productive Extraction and includes juicing fruits and vegetables and wringing (desirable fluids) out of cloths, as the juice or water inside the fruit is considered 'desirable' for these purposes, while the pulp of the fruit would be the 'undesirable.' As such, squeezing (S'ḥita) is forbidden unless certain rules are applied. The wringing of undesirable water out of cloths may come under Scouring/Laundering. This activity could be viewed as extraction, tandis que Sorting (see below) is more akin to purification.

    Winnowing

    Hebrew: זורה (Zoreh)

    Definition: Sorting undesirable from desirable via the force of air (Babylonian Talmud), or dispersal via the force of dominic (Jerusalem Talmud).

    Rabbi Moshe Isserles (the Rema) holds that the definition according to the Jerusalem Talmud should be used, which includes within its precept the definition of the Babylonian Talmud. This is more inclusive and general than the Babylonian Talmud's definition and therefore more things fall under this category.

    In the Talmudic sense it usually refers exclusively to the separation of chaff from grain – i.e. to any separation of intermixed materials which renders edible that which was inedible.

    It also refers to separating things that are desirable from undesirable ones. Example: If one has a handful of peanuts, in their paper-thin brown skins, and one blows on the mixture of peanuts and skins, dispersing the unwanted skins from the peanuts, this would be an act of Winnowing according to both the Babylonian and Jerusalem Talmud.

    According to the Jerusalem Talmud's definition, the use of the Venturi tube spray system and spray painting would come under this prohibition, while butane or propane propelled sprays, which are common in deodorants and air fresheners, etc. are permissible to operate as the dispersal force generated isn't from air, rather from the propellant within the can. According to the Babylonian Talmud's definition, neither of the above spraying methods is involved in sorting undesirable from desirable and therefore not part of this heading. However, as mentioned, the Rema rules that, unusually, the Jerusalem Talmud's definition is the applicable one.

    Sorting/Purification

    Hebrew: בורר (Borer)

    Definition: Removal of undesirable from desirable from a mixture of types.

    In the Talmudic sense usually refers exclusively to the separation of debris from grain – i.e. to any separation of intermixed materials which renders edible that which was inedible. Thus, filtering undrinkable water to make it drinkable falls under this category, as does picking small bones from fish. (Gefilte fish is one solution to this problem.)

    Sorting/Purification differs from Threshing/Extraction as here there is a mixture of types, and sorting a mixture via the removal of undesirable elements leaves a purified, refined component. En revanche, Threshing/Extraction does not entail sorting or purification, just extraction of the inner from the unwanted housing or outer component, such as squeezing a grape for its juice. The juice and the pulp have not undergone sorting, the juice has been extracted from the pulp.

    For example, if there is a bowl of mixed peanuts and raisins, and one desires the raisins and dislikes the peanuts: Removing (effectively sorting) the peanuts from the bowl, leaving a 'purified' pile of raisins free from unwanted peanuts, would be Sorting/Purification as the peanuts are removed. However, removing the desirable raisins from the peanuts does not purify the mixture, as one is left with undesirable peanuts (hence unrefined) not a refined component as before, and is thus permissible. Note that in this case there has not been any extraction of material from either the peanuts or raisins (Threshing/Extraction), just the sorting of undesirable from desirable (Sorting/Purification).

    After threshing, a mixed collection of waste matter remained on the threshing floor together with the grain kernels. Included in this combination would be small pebbles and similar debris. These pebbles could not be separated by winnowing because they were too heavy to be carried by the wind. The pebbles and debris were therefore sorted and removed by hand. This process is Sorting/Purification. Any form of selecting from (or sorting of) an assorted mixture or combination can be borer. This includes removing undesired objects, or matter from a mixture or combination.

    Borer with Mixed Foods:

    Even though the classic form of borer as performed in the Mishkan involved the removal of pebbles and similar waste matter from the grain produce, Sorting/Purification is by no means limited to the removal of “useless” matter from food. In fact, any selective removal from a mixture can, indeed, be Sorting/Purification, even if the mixture contains an assortment of foods. The criteria are types and desire, not intrinsic value. Therefore, removing any food or item from a mix of different types of foods simply because he does not desire the item at that time is considered Sorting/Purification.

    The Three Conditions of Sorting/Purification:

    Sorting/Purification is permitted when three conditions are fulfilled simultaneously. It is absolutely imperative that all three conditions be present while Sorting/Purifying

    1. B’yad (By hand): The selection must be done by hand and not a utensil that aids in the selection.
    2. Oḥel Mitoḥ Psolet (Good from the bad): The desired objects must be selected from the undesired, and not the reverse.
    3. Miyad (Immediate use): The selection must be done immediately before the time of use and not for later use. There is no precise amount of time indicated by the concept of "immediate use" (miyad). The criteria used to define "immediate use" relate to the circumstances. For instance if a particular individual prepares food for a meal rather slowly, that individual may allow a more liberal amount of time in which to do so without having transgressed "borer."

    Examples of Permissible and Prohibited Types of Sorting/Purification:

    1. Peeling fruits: Peeling fruits is permissible with the understanding that the fruit will be eaten right away.
    2. Sorting silverware: Sorting silverware is permitted when the sorter intends to eat the Sabbath meal immediately. Alternatively, if the sorter intends to set up the meal for a later point, it is prohibited.
    3. Removing items from a mixture: If the desired item is being removed from the mix then this is permissible. If the non-desired item is being removed, the person removing is committing a serious transgression according to the laws of the Sabbath.

    Dissection

    Hebrew: טוחן (Toḥen)

    Definition: Reducing an earth-borne thing's size for a productive purpose.

    Dissection can arise in simply cutting into pieces fruits or vegetables for a salad. Very small pieces would involve Dissection, therefore cutting into slightly larger than usual pieces would be permitted, thus avoiding cutting the pieces into their final, most usable, state.

    All laws relating to the use of medicine on the Sabbath are a toldah, or sub-category, of this order, as most medicines require pulverization at some point and thus are Dissected. The laws of medicine use on the Sabbath are complex, they are based around the kind of illness the patient is suffering from and the type of medication or procedure that is required. Generally, the more severe the illness (from a halaḥic perspective) the further into the list the patient's situation is classed. As a patient is classed as more ill there are fewer restrictions and greater leniencies available for treating the illness on the Sabbath. The list of definitions, from least to most severe, is as follows: -

    1. מיחוש בעלמא / Mayḥush b'Alma / Minor Indisposition
    2. מקצת חולי / Mikṣat Ḥoli / Semi-illness
    3. צער גדול / Ṣa'ar Gadol / Severe Pain (Can in some cases be practically regarded as level 4)
    4. חולה כל גופו / Ḥoleh Kol Gufo / Debilitating Illness
    5. סכנת אבר / Sakanat Aiver / Threat to a Limb or Organ (Can in some cases be practically regarded as level 6)
    6. ספק פיקוח נפש / Sofek Pikuaḥ Nefesh / Possibly Life-Threatening (Practically treated as level 7)
    7. פיקוח נפש / Pikuaḥ Nefesh / Certainly Life-Threatening

    For most practical applications the use of medicines on the Sabbath, there are primarily two categories of non-life-threatening (Pikuaḥ Nefesh) illnesses and maladies. They are either Mayḥush b'Alma ou Ḥoleh Kol Gufo. In many or most practical applications for non-trained personnel, there are practically only three category levels (1, 4, & 7) as the line of distinction between them can often be difficult to ascertain for the untrained and it may prove dangerous to underestimate the condition.

    Sifting

    Hebrew: מרקד (Meraked)

    Definition: Sorting desirable from undesirable by means of a utensil (designed for sifting or sorting).

    This is essentially the same as Sorting/Purification (see above), but performed with a utensil specifically designed for the purpose of sorting, such as a sieve, strainer, or the like. En tant que tel, Sorting/Purifying with such a device, such as the netting of a tea bag, would be classed as an act of sifting.

    Kneading/Amalgamation

    Definition: Combining particles into a semi-solid or solid mass via liquid.

    The accepted description of this category, translating to "Kneading", is inaccurate. More precisely, this prohibited activity is Amalgamation or combining solid and liquid together to form a paste or dough-like substance.

    There are four categories of produced substances:

    1. Blilah Avah (a thick, dense mixture)
    2. Blilah Raḥa (a thinner, pourable mixture)
    3. Davar Nozel (a pourable liquid with a similar viscosity to water)
    4. Ḥatiḥot Gedolot (large pieces mixed with a liquid)

    Only producing a Blilah Avah is biblically forbidden. UNE Blilah Raḥa mixture is rabbinically forbidden, but may be produced by using a shinui (unusual mode), such as the reversing the adding of the ingredients, or mixing in crisscross rather than circular motions. Comme Davar Nozel et Ḥatiḥot Gedolot are not really mixtures, even after adding the liquid to the solid, making them is permitted even without a shinui.

    Cooking/Baking

    Hebrew: אופה/בישול (Bishul/Ofeh)

    Definition for solids: Changing the properties of something via heat.

    Definition for liquids: Bringing a liquid's temperature to the heat threshold. This threshold is known as yad soledet (lit. "A hand reflexively recoils due to such heat"). Selon Igrot Moshe (Rabbi Moshe Feinstein) this temperature is 43 °C (110 °F).

    (Note, however, that Cooking/Baking is permitted on Jewish holidays. It is an exception to the rule that activities prohibited on the Sabbath are likewise prohibited on holidays.)

    Any method of heating food to prepare for eating is included in this prohibition. This is different from "preparing". For example, a salad can be made because the form of the vegetables doesn't change, only the size. However, the vegetables may not be Cooked to soften them for eating. Baking itself was not performed in the Mishkan as bread was not required for the structure.

    Making Two Loops/Threading Heddles

    Hebrew: עושה שתי בתי נירין (Oseh Sh'tei Batei Nirin)

    Definition: Forming loops for the purpose of weaving or the making of net like materials. This is also the threading of two heddles on a loom to allow a shed for the shuttle to pass through. According to the Rambam it is the making of net-like materials.

    See further: Chayei Adam Shabbos 25

    Weaving

    Hebrew: אורג שני חוטין (Oreg)

    Definition: Forming fabric (or a fabric item) by interlacing long threads passing in one direction with others at a right angle to them.

    See further: Chayei Adam Shabbos 25

    Trapping

    Definition: Forcible confinement of a living creature.

    The Mishna does not just write "trapping", rather, the Mishna says "trapping deer". According to at least one interpretation, citation requise this teaches that to violate the Torah's prohibition of Trapping, two conditions must be met.

    1. The trapped animal must be non-domesticated.
    2. The animal must not be legally confined. For example, closing one's front door, thereby confining insects in one's house is not considered trapping as no difference to the insect's 'trappable' status has occurred. C'est à dire. it was as easy or difficult to trap it now as when the door was open.

    This creates practical questions such as: "May a fly be trapped under a cup on the Sabbath?" le Meno Netziv says that an animal that is not normally trapped (e.g. a fly, or a lizard) is not covered under the Torah prohibition of trapping. It is however, a rabbinic prohibition to do so, therefore one is not allowed to trap the animal. However, if one is afraid of the animal because of its venomous nature or that it might have rabies, one may trap it. If life or limb is threatened, it may be trapped and even killed if absolutely necessary.

    Animals which are considered too slow-moving to be 'free' are not included in this category, as trapping them does not change their legal status of being able to grab them in 'one hand swoop' (a term used by the Rambam to define this law). A snail, tortoise, etc. may therefore be confined as they can be grabbed just as easily whether they are in an enclosure or unhindered in the wild. For these purposes trapping them serves no change to their legal status regarding their 'ease of capture,' and they are termed legally pre-trapped due to their nature. Trapping is therefore seen not as a 'removal of liberty,' which caging even such a slow moving creature would be, but rather the confining of a creature to make it easier to capture in one's hand.

    Laying traps violates a rabbinic prohibition regardless of what the trap is, as this is a normal method of trapping a creature.

    Curing/Preservation

    Hebrew: מעבד (Me'aved), sometimes referred to as "Salting" מולח (Mole'aḥ)

    Definition: Preserving any item to prevent spoiling for a long period of time.

    The list of activities in the Mishna includes salting h >

    This activity extends rabbinically to salting/pickling foods for non-immediate use on the Sabbath.

    L'écriture

    Hebrew: כותב (Kotev)

    Definition: Writing/forming a meaningful character or design.

    Rabbinically, even writing with one's weaker hand is forbidden. The rabbis also forbade any commercial activities, which often lead to writing.

    Erasing

    Hebrew: מוחק על מנת לכתוב שתי אותיות (Moḥek al menat lichtov shtei otiyot)

    Definition: Cleaning/preparing a surface to render it suitable for writing.

    Erasing in order to write two or more letters is an example of erasing.

    Construction

    Hebrew: בונה (Boneh)

    Definition: Contributing to the forming of any permanent structure.

    See further: Mishneh Torah Shabbos 10:12–14 22:25–33, Chayei Adam Shabbos 39–44

    Construction can take two forms. First, there was the action of actually joining the different pieces together to make the Mishkan. Inserting the handle of an ax into the socket is a derived form of this activity. It is held by some that the act of halaḥic "Construction" is not actually performed (and therefore, the prohibition not violated) if the construction is not completed. From this, some authorities derive that it is prohibited to use electricity because, by turning on a switch, a circuit is completed and thus "built." (See Ignition.)

    Also, making a protective covering (or a "tent") is forbidden. Therefore, umbrellas may not be opened (or closed), and a board may not be placed on crates to form a bench.

    Either of these forms is only forbidden if done permanently, though not necessarily with permanent intent. For example, closing and locking a door is permitted, regardless of how long one intends to keep the door closed. Making a pop-up tent is considered permanent (since it can stay up for a long time), even if one intends to take it down soon afterwards.

    Démolition

    Hebrew: סותר (Soter)

    Definition: Demolishing for any constructive purpose.

    For example, knocking down a wall in order to extend or repair the wall would be demolition for a constructive purpose. Combing a wig to set it correctly and pulling out hairs during the procedure with a metal toothed brush or comb would be constructive 'demolition', as each hair that is removed in the process of the wig (a utensil) is progressing its state towards a desired completion. Each hair's removal partially Demolishes the wig (for these legal purposes) and is considered constructive when viewed in context of the desired goal.

    See further: Mishneh Torah Shabbos 10:15, Chayei Adam Shabbos 39, 43

    Ignition

    Hebrew: מבעיר (Mav'ir)

    Definition: Igniting, fueling or spreading a fire/flame.

    This includes making, transferring or adding fuel to a fire. (Note, however, that transferring fire is permitted on Jewish holidays. It is an exception to the rule that activities prohibited on the Sabbath are likewise prohibited on holidays.) This is one of the few Sabbath prohibitions mentioned explicitly in the Torah (Exodus 35:3.

    Judaism requires Sabbath candles to be lit avant the Sabbath, it is forbidden to light them sur the Sabbath. They are intended to take the place of candles which cannot be lit on the Sabbath.

    Ignition is one law that has been cited to prohibit electricity on Shabbat.

    Fine-tuning

    Hebrew: מכה בפטיש (Makeh Bapetish), literally, striking with a hammer.

    Definition: Any initial act of completion.

    This activity refers to completing an object and bringing it into its final useful form. For example, if the pages of a newspaper were poorly separated, slicing them open would constitute Fine-tuning. Using a stapler involves transgressing Fine-tuning in regard to the staple (in addition to Sewing), which is brought into its final useful form by the act. Adding hot water to a pre-made 'noodle-soup-pot' type cup (a dehydrated mixture of freeze-dried seasoning and noodles) would be the final act of completion for such a food as the manufacturer desired to make the product incomplete awaiting the consumer to finish the cooking process at their convenience. This particular example would also violate Cuisine as well if hot water from a kettle/urn was directly applied.

    See further: Mishneh Torah Shabbos 10:16–18, 23:4–9, Chayei Adam Shabbos 44

    Transferring Between Domains

    Hebrew: הוצאה (Hotza'ah)

    Definition: Transferring something from one domain type to another domain type, or transferring within a public thoroughfare.

    (Note, however, that Transferring Between Domains is permitted on Jewish holidays. It is an exception to the rule that activities prohibited on the Sabbath are likewise prohibited on holidays.)

    All areas are div > Transferring an object from a private domain to a public thoroughfare, or the reverse, is Biblically forbidden. Transferring an object between an open area to a private domain or public thoroughfare is rabbinically prohibited. Transferring an object between an exempt area and any other domain is permissible. In addition, transferring an object for a distance of four cubits (or more) in a public thoroughfare or open area is forbidden.

    For these purposes "transferring" means "removing and depositing". So carrying an article out of one domain type and returning to the same domain type, without setting it down in the interim in a different domain type, does not violate this activity. However, it is rabbinically prohibited.

    The definition of an area as public thoroughfare or private domain is related to its degree of enclosure, not solely based on ownership.

    This law is often referred to as carrying. This is a misnomer: carrying within a private domain is permitted, and carrying within an open area is Biblically permitted (though rabbinically forbidden).

    See further: Chayei Adam Shabbos 47–56.

    Exception: Saving of human life

    When human life is endangered, a Jew is not only allowed, but required, to violate any Sabbath law that stands in the way of saving that person. The concept of life being in danger is interpreted broadly, for example, it is mandated that one violate the Sabbath to take a woman in active labor to a hospital.