Maison et loisirs

Les grands-parents devraient-ils vivre avec leurs enfants et leurs petits-enfants?

Sujets de rédaction: Dans de nombreuses sociétés modernes, les petits-enfants passent rarement du temps de qualité avec leurs grands-parents.

Quelles sont selon vous les conséquences de cela?

Soumis par halbouni le mar, 23/01/2018 - 14:40

Depuis le début du XXIe siècle, les gens ont changé de mode de vie, la plupart d'entre eux résidant désormais dans les grandes villes. Certaines personnes croient que ces mouvements empêcheront les grands-parents de passer du temps avec leurs petits-enfants. Ils croient donc que cela supprimera le transfert des traditions et des habitudes de la génération supérieure à la génération inférieure, tandis que d'autres affirment que cela améliorera les caractères. Cet essai discutera des conséquences de l'interruption de la réunion entre les petits-enfants et leurs grands-parents.

Premièrement, la conséquence majeure de ce phénomène est que le patrimoine ne passera pas à la génération suivante. Certaines familles ont des traditions particulières qui présentent les symboles de leurs familles. Par exemple, en Jordanie, faute de rencontres entre les grands-parents et les petits-enfants, les jeunes ne parlent pas la langue de leurs grands-parents. Par conséquent, cela entraînera la perte des cultures et du patrimoine de certaines familles.

En revanche, cesser de se rencontrer entre petits-enfants et leurs grands-parents amènera certains personnages à se mettre en valeur. Les petits-enfants amélioreront leurs personnages en fonction de leur environnement plutôt que de leurs traditions. Par exemple, en Jordanie, les petits-enfants apprennent maintenant de nouvelles habitudes adaptées à leur environnement. Ainsi, empêcher la rencontre entre grands-parents et petits-enfants aura une bonne conséquence.

En conclusion, passer peu de temps avec les grands-parents pourrait avoir une conséquence positive ou négative. À mon avis, je pense que les héritages et les traditions sont très importants.

  • J'aime Facebook
  • Google Plus One
  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires
  • Voyage pas cher Les voyages outre-mer font plus de dégâts que de bien. (55)
  • L'avantage de la diffusion de l'anglais en tant que langue mondiale continuera de surpasser son désavantage. Dans quelle mesure êtes-vous d'accord ou pas d'accord? Discutez pourquoi vous avez choisi cette position. Soutenez votre point de vue avec des détails de votre propre expérience, observat (70)
  • L'avantage de la diffusion de l'anglais en tant que langue mondiale continuera de surpasser son désavantage. Dans quelle mesure êtes-vous d'accord ou pas d'accord? Discutez pourquoi vous avez choisi cette position. Soutenez votre point de vue avec des détails de votre propre expérience, observat (70)
  • Dans beaucoup de sociétés modernes, les petits-enfants passent rarement du temps de qualité avec leurs grands-parents. Quelles en sont, à votre avis, les conséquences? (77)
  • Certaines personnes croient que les hommes et les femmes sont égaux et les femmes devraient donc pouvoir faire le travail qu'elles veulent. D'autres pensent que les hommes et les femmes ne sont pas égaux et qu'il existe par conséquent certains emplois qui ne conviennent pas aux femmes. Quel est votre avis? (55)
  • La plupart des emplois de haut niveau sont réalisés par des hommes. Les gouvernements devraient-ils encourager un certain pourcentage de ces emplois à être réservés aux femmes? Quel est ton opinion? (86)
  • "Le végétarisme est plus éthique que de manger de la viande." Indiquez dans quelle mesure vous êtes d'accord ou pas avec cette affirmation. Soutenez votre point de vue avec des raisons et / ou des exemples tirés de votre propre expérience ou de vos observations. Écrivez entre 200 et 300 mots. (75)
  • Certaines personnes pensent que la loi modifie le comportement humain. Êtes-vous d'accord ou pas d'accord? (55)
  • Certaines personnes pensent que la loi modifie le comportement humain. Êtes-vous d'accord ou pas d'accord? (55)
  • Quels sont les aspects positifs et négatifs de la connexion au monde extérieur, y compris le téléphone mobile, le courrier électronique et les réseaux sociaux? (70)

Ils devraient vivre ensemble

Le logement multigénérationnel est bénéfique pour les grands-parents car ils sont proches de leur famille et peuvent l'être également, mais aussi pour les enfants, car il existe des sources de sagesse et un soutien précieux à la maison. Bien sûr, je ne suis pas fou, la famille et les grands-parents devraient vouloir vivre ensemble avant que tout le monde ne commence à se regrouper dans la même maison. Mais qui devrait en décider? La famille ou la société?

Les grands-parents sont une couche supplémentaire de protection

Chaque famille a parfois besoin d’aide et ce sont les grands-parents qui peuvent s’assurer que les enfants reçoivent les soins et l’attention dont ils ont besoin pendant les périodes de stress. Lorsque les grands-parents interviennent, le parent est malade et le petit-enfant est né à deux occasions courantes.

Des millions de grands-parents ont pris l'engagement plus important d'aider à élever leurs petits-enfants. Certains sont des grands-parents qui ont assumé entièrement le rôle de parent. Certains assurent la garde de leurs petits-enfants à temps plein ou à temps partiel, parfois à des coûts financiers considérables. D'autres grands-parents comblent les lacunes lorsque leurs parents sont incarcérés, servent dans l'armée ou sont aux prises avec une toxicomanie.

Les recherches montrent que, dans la plupart des cas, les enfants en bénéficient lorsque les membres de la famille comblent les lacunes de leur prise en charge, en particulier lorsque l’alternative est placée dans le système de placement familial. Une loi de 2008 reconnaît que la prise en charge par la parenté est généralement préférable aux solutions institutionnelles et permet aux grands-parents d'obtenir plus facilement la garde de leurs petits-enfants.

En fonction du style de vie

C'est une pratique très courante dans de nombreux pays du monde et c'est également une occasion pour les petits-enfants et les grands-parents de former un lien et d'entretenir une relation qui ne nécessite généralement pas la pression d'être une figure autoritaire réelle, comme le perçoit généralement le parent. Je sais par expérience personnelle que cela présente des hauts et des bas, mais je pense qu'avoir la sagesse et le soin supplémentaire et vivre dans la maison pour les enfants et un soutien supplémentaire pour les parents et le petit-enfant sont généralement bénéfiques.

Essais d'évaluation par e-niveleuse

Soumis par e-grader le mar, 23/01/2018 - 14:40

Mots ou expressions de transition utilisés:
d'abord, d'abord, si, donc, alors, par exemple, en conclusion, à mon avis, d'autre part

Attributs: Valeurs AverageValues ​​Percentages (Values ​​/ AverageValues)% => Commentaires

Performance sur une partie du discours:
Être verbes: 3.0 10.5418719212 28% => Plus de verbes recherchés.
Verbes auxiliaires: 10.0 6.10837438424 164% => OK
Conjonction: 8.0 8.36945812808 96% => OK
Clauses relatives: 6.0 5.94088669951 101% => OK
Pronom: 25.0 20.9802955665 119% => OK
Préposition: 29.0 31.9359605911 91% => OK
Nominalisation: 7.0 5.75862068966 122% => OK

Performance sur les mots de vocabulaire:
Nombre de caractères: 1349.0 1207.87684729 112% => OK
Nombre de mots: 235.0 242.827586207 97% => OK
Caractères par mots: 5.74042553191 5.00649968141 115% => OK
Longueur de la quatrième racine: 3.91531732006 3.92707691288 100% => OK
Longueur du mot SD: 3.18578213102 2.71678728327 117% => OK
Mots uniques: 125.0 139.433497537 90% => Plus de mots uniques voulus.
Pourcentage de mots uniques: 0.531914893617 0.580463131201 92% => Plus de mots uniques souhaités ou moins de contenu souhaité.
syllable_count: 387.9 379.143842365 102% => OK
avg_syllables_per_word: 1.7 1.57093596059 108% => OK

Une phrase (ou une clause, une phrase) commence par:
Pronom: 3.0 4.6157635468 65% => OK
Article: 2.0 1.56157635468 128% => OK
Subordination: 2.0 1.71428571429 117% => OK
Conjonction: 0.0 0.931034482759 0% => OK
Préposition: 5.0 3.65517241379 137% => OK

Performance sur les phrases:
Combien de phrases: 13.0 12.6551724138 103% => OK
Durée de la phrase: 18,0 20,5024630542 88% => OK
Longueur de la phrase SD: 53.1458860788 50.4703680194 105% => OK
Caractères par phrase: 103.769230769 104.977214359 99% => OK
Mots par phrase: 18.0769230769 20.9669160288 86% => OK
Marqueurs de discours: 8.30769230769 7.25397266985 115% => OK
Paragraphes: 4.0 4.12807881773 97% => OK
Erreurs de langue: 0.0 5.33497536946 0% => OK
Phrases avec sentiment positif: 5.0 6.9802955665 72% => OK
Phrases avec sentiment négatif: 5,0 2,75862068966 181% => OK
Phrases avec sentiment neutre: 3.0 2.91625615764 103% => OK
Quelles sont les phrases avec un sentiment positif / négatif / neutre?

Cohérence et cohésion:
Essai du sujet à l'essai cohérence du corps: 0.214438527729 0.242375264174 88% => OK
Sujet de la phrase cohérence: 0.0854767956971 0.0925447433944 92% => OK
Sujet de phrase cohérence SD: 0.0588418733269 0.071462118173 82% => OK
Cohérence du sujet du paragraphe: 0.137428902971 0.151781067708 91% => OK
Sujet du paragraphe cohérence SD: 0.0367264499836 0.0609392437508 60% => OK

Lisibilité de l'essai:
automatic_readability_index: 14.6 12.6369458128 116% => OK
flesch_reading_ease: 44.75 53.1260098522 84% => OK
smog_index: 3.1 6.54236453202 47% => Smog_index est faible.
flesch_kincaid_grade: 11.5 10.9458128079 105% => OK
coleman_liau_index: 15.72 11.5310837438 136% => OK
dale_chall_readability_score: 8.22 8.32886699507 99% => OK
difficult_words: 55.0 55.0591133005 100% => OK
linsear_write_formula: 11.0 9.94827586207 111% => OK
gunning_fog: 9.2 10.3980295567 88% => OK
text_standard: 11.0 10.5123152709 105% => OK
Quels sont les scores de lisibilité ci-dessus?

Tarifs: 77.7777777778 sur 100
Partitions par dissertation électronique: 70,0 sur 90
---------------------
Remarque: l'e-niveleuse n'examine PAS le sens des mots et des idées. Les utilisateurs VIP recevront des évaluations supplémentaires par le module avancé de niveleuses et de niveleuses.

Des enfants spirituels et des concélébrants parlent de l'archimandrite Naum (Baiborodin), récemment décédé.

Le 13 octobre 2017, le plus vieux moine du Trinity-St. Sergius Lavra, l'aîné et le père spirituel connu et aimé dans toute la Russie Archimandrite Naum (Baiborodin) s'est reposé dans le Seigneur à l'âge de 90 ans. Ses enfants spirituels et ses compagnons de service parlent ici du genre de personne qu'il était et de l'impact qu'il a eu sur leur vie.

Recevoir du p. Naum le feu de l'esprit

Hieroschemamonk Valentin (Gurevich), moine du monastère de Moscou Donskoy:

Pour rompre l'heure du départ vers le Seigneur, ne craignez pas ces paroles de l'un des piliers de l'aîné du vingtième siècle, le p. Naum (Baiborodin).

Pravoslavie.ru vient de publier son mot brûlant, marqué par une touche de simplicité et de naïveté enfantine, brûlant de la douleur des derniers jours de l’humanité et de la Russie, si chère à son cœur.

Le nombre de ses enfants spirituels, répartis dans tout l'espace post-soviétique des deux côtés de l'Oural, y compris des laïcs, des moines, des abbés et des abbesses de saints monastères, est incalculable.

Tôt le matin, le jour de son repos, avant même que les médias n'annoncent la triste nouvelle, tous les hôtels de Sergiev Posad étaient déjà pleins à craquer.

Les dons miraculeux de perspicacité et de guérison étaient caractéristiques du défunt.

Ses dons et son esprit brûlant rencontraient un désir ardent de vérité, caractéristique des jeunes générations nées dans les années qui ont suivi la mort de Staline - «une tribu jeune et inconnue» des vétérans du Parti communiste en Union soviétique…

Fr. Naum a rapidement engagé les jeunes dans la vie de l'Église. Il avait un tel don de transformer même le plus éloigné de l'Église en un peuple de foi.

Une fois, il s'envoyait communication après communication avec lui à la bibliothèque de Lénine, ils devaient trouver un livre spécifique grâce à sa bénédiction, quand les gens commenceraient à le lire, ils se rendraient compte que cela expliquait comment fabriquer un poêle russe grand détail. Fr. Naum a béni ceux qui pourraient retourner dans le pays. Dans notre région, l’essentiel dans le village est de ne pas geler. Dans les villes, les gens ne se demandent même pas d’où provient la chaleur de leur maison en hiver, mais dans les villages, vous devez entretenir votre cheminée.

Je me souviens aussi que le p. Naum bénirait ses enfants pour préparer la littérature spirituelle, nous la copierions sur la Xerox, partout où nous le pourrions. Et j'ai travaillé dessus avec sa bénédiction. Même avant les décennies de la résurgence de l’Église, le p. Naum dirait que beaucoup de monastères ouvriront bientôt, et il a essayé de fournir aux futurs monastères une lecture qui rendait l'âme au profit des efforts de son troupeau.

Il existe de nombreux cas de guérison connus par ses prières. Il enverrait même ceux qui avaient besoin de guérison d'âme, comme c'est le cas lorsque quelqu'un mène une vie impie, dans une clinique pour travailler, afin que les gens soient près d'eux. Ces exemples illustratifs ont eu une grande influence.

En communication, il découvrirait qui avait quelle spécialité, pour comprendre comment chaque personne pouvait être utile au monastère, à l'Église. Il a béni les jeunes enthousiastes d'apprendre des Soeurs de la Miséricorde, ceux qui avaient une éducation pédagogique pour enseigner la loi de Dieu aux enfants et aux adultes, et les jeunes à apprendre le solfège et la voix et à devenir membres de la chorale et diacres. Il était lui-même en train de brûler et a enflammé les jeunes par l'esprit de son «aîné».

L'horloger de la vie de l'église

L'archiprêtre Segei Tkachenko, recteur de l'église de la Nativité de la Très Sainte Théotokos à Vladykino:

Je suis rentré de l'armée en 1977 et j'avais alors besoin de savoir comment vivre. Ainsi, je suis allé voir le p. Naum. Il était alors un igumen. Peu de gens allaient le voir à ce moment-là, même s'il était déjà clair qu'il était une personne extraordinaire. C'était un scientifique devenu moine, un voyant. Lorsqu'il venait juste de me rencontrer, il m'a immédiatement donné un évangile. Je l'ai laissé avec cet évangile à la main et, sur le banc près de l'entrée, une religieuse s'est assise et a dit: «Tu seras séminariste, tu deviendras prêtre».

"Batushka donne seulement un évangile à ceux qui seront ordonnés."

«Je ne prévois pas de devenir prêtre», ai-je dit en haussant les épaules, et je suis passé à autre chose…

Mon chemin dans la vie était déjà ouvert au p. Le regard de Naum.

«J'ai un esprit technique», ai-je répondu.

"D'accord, va au séminaire!"

"Puis inscrivez-vous dans un service médical."

"Je n'ai pas de médecin dans ma famille."

"Inscrire. Je vais vous aider."

J'ai découvert plus tard qu'il connaissait de nombreux médecins. Puis il m'a demandé: "Et où comptez-vous aller?"

«À MEI», ai-je dit. "C’est un institut de l’énergie."

«Inscris-toi, dit-il en me bénissant. "Je prierai."

Je me suis inscrit. Puis je suis revenu le voir et il m'a parlé des jours d'été restants avant le début de mes études: «Allez à Pukhtitsa. Vous allez parler avec le p. Tavrion (Batozsk) à l’Ermitage de Riga. ”

Après l'armée, je n'avais plus d'argent pour voyager. Il m'a donné trente roubles, et avec cela, deux amis et moi sommes allés là-bas. J'ai respiré l'esprit de confession, parlant avec ceux qui n'avaient pas abandonné l'Église sous les autorités soviétiques, mais qui avaient enduré la persécution, l'exil et les camps.

Arrivés à l’Ermitage de Riga, nous avons compris qu’ils avaient besoin de main-d’œuvre: il y avait beaucoup de travaux forcés. Nous sommes restés là pour travailler. Fr. Tavrion nous a instruits tout le temps. Plus tard, quand il fut l'heure de rentrer à Moscou, il nous apporta tout à coup, comme le p. Naum, trente roubles. Ils étaient tellement semblables dans le comportement. J'ai pris l'argent au p. Naum de le rembourser, mais il ne le prendrait pas. Ce voyage est devenu pour moi un jalon important dans mon parcours intérieur.

Plus tard, alors que j’étudiais déjà à l’institut, je me rendais constamment voir le p. Naum, pour être nourri spirituellement par lui, et ensuite aussi, lorsque je travaillais à l'Académie des sciences. J'ai amené beaucoup de mes collègues pour voir Batushka et ils ont commencé leur vie dans l'Église.

Ce qui était si remarquable chez le p. Naum? Il a rempli votre vie de sens et vous a donné des directives.

Il y avait deux piliers dans le Trinity-St. Sergius Lavra: le p. Kirill et le p. Naum. Fr. Kirill était un pasteur d'amour. Vous lui diriez que vous étudiez à l'institut et qu'il est très difficile de réciter toutes les prières du matin et du soir, et que vous devez vous lever si tôt que vous faites constamment vos devoirs la nuit ... «Alors, abrégez votre règle, "le p. Kirill dirait. Vous iriez au p. Naum avec la même chose, et il dirait immédiatement: "Alors, apprenez-les par cœur." Naum était très exigeant.

Je suis allé le voir une fois et il a dit: «Allez, préparez-vous. Il y a eu un incendie et nous devons aller chercher de l'aide.

Il allait quelque part assez loin dans la banlieue de Moscou. J'ai commencé à résister: «Batushka, j'ai des devoirs à faire…»

Le lendemain, il ne m’avait pas déjà remarqué. Si vous n’êtes pas mature, vous n’êtes pas mature, vous avez encore quelque chose à apprendre. Votre vie intérieure est ouverte aux aînés, que vous soyez prêt à obéir à la volonté de Dieu ou que vous ne l'êtes pas - en vous tenant à votre volonté.

Il nous a appris à prier sans rien demander pour nous-mêmes: ni argent, ni position, ni prospérité, mais simplement prier, et c’est tout. Il nous a enseigné la prière de Jésus. Mais qui sommes nous? Jeunes, simples - nous n’avions pas dit qu’un tel cadeau devait être partagé avec nous.

Fr. Naum était un grand patriote russe. Il a beaucoup aimé et, d'une manière ou d'une autre, a vécu son histoire. Il a souvent parlé de la bataille de Kulikovo. Nous venons de célébrer la fête de la Protection. Il a en quelque sorte ressenti la protection de la Mère de Dieu pour la Russie. Il pourrait se tourner mentalement vers les temps de Sts. Anthony et Théodose, que la Mère de Dieu a bénis pour fonder les grottes de Kiev Lavra et ont envoyé des bâtisseurs pour ériger la première église. Batushka aimait de tout cœur la Mère de Dieu. Il vénérait profondément saint Serge. Il a ressenti leurs intercessions pour le peuple russe.

Dans toute la Russie, dans tous les monastères et toutes les églises, où que vous alliez, vous rencontrerez des enfants du p. Naum servant là-bas. Combien d'abbés et d'abbesses de monastères il nourrit!

Je suis souvent allé voir le p. Naum. Plus tard, alors que j’étais déjà prêtre et recteur d’une grande paroisse, j’avais parfois un travail si pressant que je ne pouvais pas partir. De plus, je me souviens d’être allé au p. Naum, et il avait des tas de gens assis dans la tanière qui l'attendaient. Fr. Benoît, l'actuel abbé adjoint d'Optina Pustyn, était déjà présent, attendant d'être reçu. Je n’étais pas allé depuis quelques années, mais je suis allé le voir il y a un an. Il était déjà très faible. J'ai amené un enfant spirituel avec moi. Il me posa la main sur la tête et demanda: «Pourquoi ne viens-tu pas me voir avant quatre ans?»

Bien sûr, il avait la clairvoyance.

Je sais qu’une fois une femme est venue le voir, a emmené une autre femme avec elle et a commencé à lui demander: «Batushka, elle est très malheureuse. Rien ne marche pour elle, elle est malade et sans le sou. "

Batushka regarda la femme qu'elle avait amenée et dit: «Pourquoi avez-vous amené une femme aussi riche?"

«Quelle femme riche?! J'ai même acheté son billet de train pour arriver ici… »

Et puis il s'est avéré que cette femme était très riche - elle a juste caché son revenu et ses économies, mais l'aîné a tout vu, comme une radiographie.

Avec son regard intérieur, le p. Naum englobait tout le mécanisme de la vie spirituelle dans l'Église: où quelque chose était brisé, où il fallait graisser quelque chose, où quelqu'un devait être remplacé. Il envoyait des gens là où il y avait une sorte de dysfonctionnement. Debout à la place de cet équipement cassé, que vous remplacez, vous ne pourriez pas le supporter - vous feriez vous-même du pain - mais vous seriez sauvé si vous obéissiez à l’ancien et si vous vous teniez sur cette structure. Fr. Naum était un homme fort et résolu, une sorte de commandant militaire des fronts spirituels. Il envoyait ses enfants là où ils devaient montrer toute leur force: qui que ce soit qui soit là-bas - abbé, abbesse ou juste un monastique - vous était nécessaire.

Il est quelque peu perdu maintenant dans la vie de notre église, mais pour nous tous, le p. Naum était un vrai père spirituel. Quand le p. Naum était devenu faible, il nous a tous bénis de choisir un père spirituel plus jeune, de pouvoir confesser en permanence et d'aller résoudre des problèmes cruciaux.

Deux de ces grands anciens sont morts l'un après l'autre: le p. Kirill et le p. Naum.

Nous nous tournerions vers les deux. Fr. Naum a simplement dit à ce propos: «Vous ne trouverez pas tout immédiatement, vous ne recevez pas tout d'une personne. Choisissez une cerise partout où vous la voyez.

C'est-à-dire que lorsque vous sentez une aide remplie de grâce, l'engagement de Dieu, le Seigneur lui-même agit par l'intermédiaire de tel ou tel père spirituel. Il a eu une profonde expérience de l'Église en tant que seul corps du Christ. Il est avec nous aujourd'hui par ses prières.

Avez-vous été voir le vénérable père?

L'archiprêtre Vyacheslav Kulikov, un prêtre de l'église Saint-Nicolas-Wonderworker de Zayaitskom:

J'ai rencontré le p. Naum au tout début de ma vie dans l'Église. Je me souviens de m'être retrouvé à Holy Trinity-St. Sergius Lavra en 1983, et ils m'ont demandé: «Avez-vous été voir le vénérable père?"

«Et que va-t-il me dire?» Ai-je demandé, pensant qu'ils parlaient de Saint-Serge.

«Il va dire quelque chose», me disent-ils, pensant que le Père Naum.

Il a parlé avec moi Il m'a conseillé de lire de la littérature spirituelle. Il m'a alors béni de continuer à étudier les sciences. Je lui ai parlé de mon travail. Plus tard, je suis même allé le voir avec mon conseiller pédagogique. Il était lui-même un scientifique et les gens du monde universitaire se tournaient souvent vers lui. Je sais qu'il en a envoyé beaucoup aux monastères, certains devenant, avec sa bénédiction, des abbés et des abbesses.

Des gens comme le p. Naum a montré à notre époque le chemin de l'ascèse authentique ”

Alexei Ivanovich Sidirov, docteur en histoire de l'Église, professeur à l'Académie théologique de Moscou et au Séminaire théologique Sretensky:

Le Seigneur m'a montré une grande grâce: il m'a envoyé l'incroyable ancien du pays russe: notre batushka, le p. Naum. Je l'ai rencontré en 1980, alors que j'étais encore une personne entièrement soviétique, c'est-à-dire un scientifique relativement jeune, ambitieux, assez arrogant et affichant mon érudition. Il est intéressant de noter qu’il ne m’a pas reçu depuis longtemps: il se contentait de passer et de me jeter un coup d’œil au passage. Mon entêtement naturel m'a probablement obligé à aller encore et encore dans sa salle de réception rudimentaire dans une cave.

Cependant, au cours de cette période, j’avais déjà fait mes premiers pas dans la vie de l’Église: je suis allé à Pechory, et le p. John (Krestiankin) et le p. Adrian (Kirsanov) a béni ma femme et moi de nous marier. L'actuel député abbé du monastère Optina, le p. Benedict (Penkov) a également beaucoup fait pour nous. Il m'avait «effrayé» de mes ferventes études de gnosticisme et de manichéisme (ma thèse de doctorat était déjà en grande partie prête), attirant mon attention sur les œuvres de Saint-Maxime le Confesseur. Au début, bien sûr, j’ai résisté (c’était presque comme si je recommençais ma vie), puis, me tournant vers la traduction des paroles du vénérable père, j’ai réalisé quels trésors qu’ils cachaient.

Quand le p. Naum a finalement commencé à parler avec moi. Au début, je n’avais même pas remarqué comment ma vie avait commencé à changer radicalement. Devenir un membre de l'Église a été, pour moi, plutôt douloureux: chaque étape a nécessité «du sang d'âme». Un souvenir, à propos de la façon dont j'ai cessé de fumer, me laisse toujours impressionné: comment Batushka a lutté avec moi et combien il a prié alors je m'en séparerais, comme je le pensais alors, péché “innocent”! Combien de travaux cela lui a coûté de me dire quelle est la vraie vie spirituelle! Je me souviens de la façon dont il m'a appris à prier: il inclinait sa tête contre moi et murmurait doucement: «Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi, un pécheur.

En général, toute la vie de l'Église de notre famille a passé sous sa direction. Il a béni nos enfants et a aidé à déterminer leurs chemins dans la vie. Notre fille s'est mariée à un futur prêtre. Nos petits-enfants sont nés par les prières du p. Naum, et lorsque notre petit-fils a été désespérément malade à trois ans (les médecins lui avaient donné un ou deux ans à vivre), puis est devenu aveugle, c'est Batushka qui l'a imploré. Par ses prières, il a été livré, à la surprise des médecins, non seulement de sa maladie incurable, mais également de sa cécité (il a maintenant une vision de 20/20).

Dernièrement, quand l'aîné était malade, nous étions orphelins et laissés sans lui. Il m’apparut même dans un rêve: «Eh bien, tu es déjà seul…»

«Comment allons-nous nous-mêmes?» Pensai-je.

Mais je suis sûr que Batushka ne nous quittera pas - il est avec nous en esprit. La dernière fois que j’ai avoué à Batushka, il ne pouvait déjà pas répondre, même pour me faire savoir s’il m’entendait ou non, même si j’étais sûr que cela m’avait entendu et compris. J'ai vu à quel point il était dans un état grave, recouvert de tubes, et j'ai clairement compris que notre bien-aimé batushka souffrait pour nous, ses enfants - un grand nombre dans toute la Russie, dans les monastères et parmi les laïcs. Comme l'apôtre Paul, il était tout pour tous les hommes (1 Cor. 9:22).

L'ennemi se vengeait de lui pour avoir converti les gens en foi, se donnant tout entier: il y avait tant d'attaques et d'insinuations de toutes sortes. Mais j'étais profondément et fermement convaincu que Batushka était un détenteur de la Tradition spirituelle, issue des premiers siècles du christianisme par le biais de Sts. Anthony le Grand, Maximus le Confesseur et d'autres, ainsi que nos grands anciens russes. Pour ma part, il était l'un des plus grands anciens du pays russe. Des gens comme le p. Naum, le p. John (Krestiankin) et le p. Kirill (Pavlov), a montré à notre époque la voie d'une véritable ascèse. Depuis trente-six ans, je n’ai probablement jamais été aussi chagriné à l’égard de personne, même de mon père biologique, aujourd’hui, ayant appris le décès de notre bien-aimé Batushka Naum.

Que Dieu accorde le royaume céleste à notre cher p. Naum!

Préparé par Olga Orlova
Traduit par Jesse Dominick

Un lourd fardeau

Qu'en est-il des orphelins de leurs parents ou de ceux qui n'ont personne d'autre pour s'occuper d'eux? Je comprends le besoin d'être indépendant, mais parfois la vie ne fonctionne pas de cette façon. Cela peut être un fardeau, mais dans un sens, vous n'êtes pas tout seul au monde

Quand on a besoin d'aide financière

Parfois, aider une famille signifie fournir une aide financière, mais ce scénario peut devenir délicat. Aucun grand-parent ne veut voir ses petits-enfants dans le besoin. Néanmoins, un grand-parent qui évince systématiquement un enfant adulte débauché contribue au problème. Il en va de même pour un grand-parent qui encourage un niveau de vie que l'enfant adulte ne peut pas assurer. Les petits-enfants ont les besoins de la vie et une folie occasionnelle, mais le fait de ne pas avoir tout ce qu'ils aimeraient avoir peut donner du caractère.

Aucun membre de la famille ne devrait être contraint à un arrangement, mais oui, si toutes les parties sont d’accord, cet arrangement présente de nombreux avantages.

Les ménages multigénérationnels ne sont pas un phénomène nouveau, ils existent depuis toujours. Les aspects économiques sont non seulement au profit de tous, mais il existe également une proximité et un lien entre les membres de la famille. Plutôt que d'avoir quelques individus seuls, la famille bénéficie d'un soutien immédiat. Les personnes âgées bénéficient de la vitalité des plus jeunes membres, tandis que les plus jeunes ont la sagesse et le soutien des aînés.

Aider de manière plus modeste

Dans la plupart des cas, les grands-parents n’ont pas à faire d’énormes sacrifices ni à faire de grands gestes. Un grand-parent peut être appelé à aller chercher ses petits-enfants à l'école, à rester avec eux pendant une maladie bénigne ou à ramasser les objets dont ils ont besoin. Mais même de petites actions de soutien peuvent envoyer un gros message. Ces petits gestes disent à l'enfant que quelqu'un te tient dans le dos. Vous n'êtes pas seul. Quand tu auras besoin de moi, je serai là.

C'est ce que cela signifie d'offrir une couche supplémentaire de protection pour les petits-enfants.

Oui, ils devraient vivre avec eux.

Je pense que les grands-parents devraient vivre avec leurs enfants et leurs petits-enfants. Dans la plupart des situations, les grands-parents gagnent moins d’argent que leurs enfants, c’est donc à la fois économique et bien de vivre avec leurs enfants. Lorsque les grands-parents agissent de la sorte, ils peuvent s’occuper de leurs petits-enfants pendant que les parents partent au travail et gagnent leur vie pour toute la famille.

Les grands-parents connectent les enfants à leur patrimoine

Parfois, les histoires sont racontées pendant que les grands-parents et les petits-enfants sont blottis dans leur lit. Parfois, on leur dit autour d'un feu de camp ou autour de la table de la salle à manger. Raconter des histoires de famille aux petits-enfants peut être une fonction importante des grands-parents.

Les recherches montrent que le fait d'entendre des histoires sur des membres de la famille surmontant des épreuves peut réellement aider les enfants à devenir moins découragés face aux épreuves. Les grands-parents devraient aussi raconter des histoires sur leur propre vie. Qu'elles soient informatives, humoristiques ou tragiques, de telles histoires peuvent rendre les grands-parents plus réels pour leurs petits-enfants. Les grands-parents pensent parfois qu'ils n'ont pas d'histoires intéressantes à raconter, mais tout le monde peut raconter des histoires basées sur ces sept sujets.

Non, pour le bien des petits-enfants.

Dans notre culture (États-Unis), ce n’est souvent pas une bonne idée de faire vivre les grands-parents au foyer. Pensez à toutes les choses spéciales que vos grands-parents ont faites pour vous. Pensez aux exceptions qu'ils ont faites pour vous, aux petites libertés supplémentaires que vos parents ne vous permettraient pas, et à la belle façon dont ils vous ont glorifié en tant que leur précieux petit-fils. Notre culture nous enseigne que les grands-parents gâchent leurs petits-enfants. Maintenant, imaginez que chaque jour grandisse. Être traité de cette façon n'est plus "spécial". Il devient la norme pour vous d’être soigné. Faire face au refus de quelque chose que vous voulez devient un défi de taille, car vous n'aviez pas à apprendre à gérer ces situations en grandissant. Cela peut fonctionner pour certaines familles, mais une majorité de la population américaine devrait rester pour éviter cette situation.

Plus de façons de partager l'histoire familiale

La narration n'est qu'un des moyens que les grands-parents peuvent partager et préserver l'histoire de leur famille. Vous n'êtes pas obligé d'être un passionné de généalogie - bien que beaucoup de grands-parents le soient. L’un des meilleurs moyens de partager l’histoire de la famille consiste à créer un journal souvenir pour les petits-enfants. Il existe un certain nombre de journaux de grands-parents à compléter qui rendent le processus simple. Les grands-parents qui souhaitent un produit fini plus poli peuvent consulter les services offerts par les historiens personnels.

Non pas du tout

Bien que je respecte les cultures qui pratiquent le logement multigénérationnel et les familles qui le pratiquent, je ne crois pas que des grands-parents devraient vivre avec leurs enfants / petits-enfants. Certains scénarios peuvent être acceptables, par exemple en tant que famille monoparentale, en aidant vos enfants, en vous aidant, mais en dehors de cela, POUR MOI, c’est impossible. Ma grand-mère veut rester avec nous et vivre dans notre maison, mais elle n'a que 56 ans et a sa propre entreprise, ni malade ni malade, et vit dans une maison complètement payée par mon grand-père. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble à cause du processus d’achat d’une maison et ma mère commence à penser qu’elle vient d’acheter la maison pour ma grand-mère, Children, et ses propres petits-enfants (grand-mère) qui parlent sans cesse de sa "maison de rêve". qui est celui que nous sommes en train d’acheter.

Respecter les traditions

Les traditions relient également les petits-enfants au passé. Ils aident les enfants à se sentir en sécurité, leur donnent le sens de l'identité de famille et leur font savoir qu'ils font partie de quelque chose de plus grand que l'individu. Il est possible de conserver une tradition familiale passée le seuil de son utilité, mais certaines traditions méritent d'être préservées. Et il n'y a rien de mal à créer de nouvelles traditions pour aller avec les anciennes.

Une grande partie de la douleur psychologique est liée au fait de se sentir isolé, seul, à la dérive et non connecté. Avoir un sens du patrimoine rend les enfants - et les adultes - moins enclins à de tels sentiments.

Non, ils devraient vivre seuls

Ils sont chinois, ils manquent tellement de respect. Ils crachent dans l’évier et s’effondrent sans se rincer ni monter dans l’évier. En général, ils sentent mauvais et parlent toujours la bouche ouverte. Ayez un peu de respect pour nous ou nous, les petits-enfants n'apprendrons peut-être jamais comment être convenables

Non, ils ne devraient pas sauf si c'est vraiment nécessaire. . . . . . Je crois aux valeurs familiales normales. . . . .

Je crois que deux ensembles de parents devraient élever leurs enfants jusqu'à ce qu'il soit temps pour les enfants de vivre leur propre vie. . . . . . S'il n'y a qu'un seul parent, les enfants peuvent rester jusqu'à ce qu'ils aient le leur. Les petits-enfants ne devraient demander aux grands-parents que de ne pas les voir tous les jours, au besoin.

Pas du tout

Non, je ne pense pas que ce soit une bonne idée pour ces personnes d'emménager et de vivre avec leur famille. Their kids need to be able to be out on their own and get to go and live their own life, and not have to worry about parents.

People need to spread out.

I know this is popular with some cultures and countries, but I'm not a big supporter of multigenerational housing. I think that everyone needs their space to become independent and fully functioning. Call it room to grow, if you want. Obviously, issues where care is needed and can be provided by a family member is a different situation.

No, grandparents should not live with their children and grandchildren.

No, grandparents should not live with their children and grandchildren. Not unless it is absolutely necessary and they can't care for themselves. The children and grandchildren need to be able to start there own lives and grow together without the grandparents interfering. And quite frankly that's too many people in one house.

No, I don't believe grandparents should live with their childen and grandchildren.

While it largely dependent on financial and health factors whether or not a grandparent lives with their childen In genreal I think it's a poor idea, it adds an extra element for members of the household to have to worry about and take care of that was not there before.

Voir la vidéo: Notre fille de 6 ans a pris le pouvoir à la maison (Décembre 2019).